Sam 20 Octobre 2018 - 00:00:00








Choix stratégiques 2013 de l’ANOR
Mis en ligne le 06 AoĂ» 2013 par, Administrateur
Le Cameroun, sur le plan macroéconomique, a des agrégats au vert. La croissance est au dessus de 5%, pour un taux d’inflation inférieur à 3%. Toutefois , la Banque Mondiale et le FMI sont unanimes sur le fait que le taux de croissance est insuffisant pour répondre aux préoccupations actuelles de développement, notamment pour lutter efficacement contre la pauvreté. Ces défis interpellent directement l’Agence des Normes et de la Qualité (ANOR). En effet, cet organisme est aujourd’hui l’un des acteurs majeurs du processus de développement de notre pays. Plus encore, les Objectifs de développement contenus dans les principaux documents cadre de pilotage de notre économie (Vision Cameroon 2035, DSCE) ne peuvent être atteints sans une prise en compte satisfaisante des normes et de la qualité dans tous les secteurs d’activité. Les normes garantissent des produits et Services sûrs, fiables et de bonne qualité, par conséquent ouvrent l’accès à de nouveaux marchés. Elles facilitent le libre échange et le commerce équitable dans le monde. Dans la plupart des pays développés, les normes ont une incidence moyenne de 0,82% sur les taux de croissance et contribuent de 20 à 25% au PIB. L’ANOR est consciente de son important rôle à jouer pour contribuer à l’émergence du Cameroun et à la lutte contre la pauvreté au Cameroun. Sa vision de « mettre en place une véritable infrastructure qualité performante pour, non seulement assurer non seulement une meilleure contribution de la normalisation à l’émergence du Cameroun à l’horizon 2035, mais aussi et surtout pour faire du Cameroun une vitrine de la normalisation sur les plans régional et international ». Ses actions sont en parfaite cohérence avec les choix stratégiques des principaux documents cadres de politique du Gouvernement (DSCE, stratégies sectorielles, ministérielles) et les engagements pris par le chef de l’Etat dans ses différents discours et dans son Programme des Grandes Réalisations. Les choix stratégiques proprement dits de l’ANOR dans le moyen terme s’articulent autour de cinq principaux axes, dont :
  • Le dĂ©veloppement de l’infrastructure qualitĂ© nationale, Ă  travers : (i) une normalisation plus dynamique pour rĂ©pondre aux besoins en normes des principales parties prenantes ; (ii) Un renforcement du système d’évaluation de la conformitĂ© pour bâtir la confiance des parties prenantes en ce qui concerne la qualitĂ©, la sĂ©curitĂ©, l’efficience, l’interopĂ©rabilitĂ©, la contribution au dĂ©veloppement durable des produits et services mis sur le marchĂ© ; (iii) le dĂ©veloppement des infrastructures de qualitĂ© (laboratoires d’analyse, d’essais, de mĂ©trologie).
  • l’amĂ©lioration du système de promotion, d’information et de communication sur les normes ;
  • le renforcement de la coopĂ©ration et du partenariat, Ă  travers notamment le renforcement de la participation de l’ANOR aux activitĂ©s de normalisation sur le plan international
  • L’amĂ©lioration de la Gouvernance et de la gestion stratĂ©gique au sein de l’ANOR. Après trois annĂ©es d’existence dont deux de fonctionnement effectif au cours desquels l’accent a Ă©tĂ© mis sur son Ă©tablissement avec notamment le recrutement du personnel, l’acquisition et Ă©quipement des bâtiments pour le fonctionnement, le renforcement des capacitĂ©s institutionnelles et fonctionnelles, etc…, l’Agence a dĂ©cidĂ© de passer en 2013 Ă  une phase opĂ©rationnelle plus offensive avec un accent particulier sur la promotion des normes sur toute l’étendue du territoire.
A cet effet, l’accent sera mis sur l’élaboration des normes. Le portefeuille des normes camerounaises sera renforcé. Des chantiers engagés dans les différents Comités Techniques d’élaboration des normes aboutiront à l’homologation d’au moins 500 nouvelles normes dans les différents secteurs et filières stratégiques de développement retenus dans le DSCE et autres documents de stratégie de développement (secteurs des matériaux de construction, des cosmétiques, des matériaux de transport, des Travaux publics, dans le secteur alimentaire, dans le secteur emballage, jouets et dans le secteur des cacao, café, thé, tabac et dérivés). Il s’agira des normes d’accompagnement des projets structurants, des normes de développement du tourisme durable, des normes de soutien au vaste chantier de construction des logements sociaux, des normes dans le secteur des infrastructures pour améliorer la durabilité, la sécurité et la qualité de nos ouvrages, des normes de management des projets, programmes et portefeuille pour non seulement rationaliser le montage des projets, programmes d’investissement public afin d’améliorer l’exécution du BIP, mais aussi et surtout pour améliorer la gestion de nos grands projets, notamment les projets structurants. En matière d’évaluation de la conformité et tout en consolidant les acquis, une attention particulière sera consacrée au renforcement de la sécurité et de la santé des Camerounais. L’ANOR va poursuivre et accélérer la mise sur pieds du programme d’évaluation de conformité avant embarquement des produits importés par le Cameroun.

Tout produit en destination du Cameroun devra donner la preuve du respect des normes camerounaises et internationales avant embarquement. Les certificats de conformité devront être delivrés dans les pays d’origine des produits. L’un des défis en matière d’intégration régionale dans le DSCE est celui du Nigeria. Le gouvernement camerounais compte renforcer les échanges avec ce pays qui dispose de nombreux atouts en terme de potentiel de marché (160 millions d’habitants) et en matière de PME dans le domaine de la production industrielle. Les échanges entre les deux pays ne pourront se faire de manière dynamique sans que les obstacles des normes ne soient levés. Le Nigeria constitue aujourd’hui l’un des partenaires économiques privilégiés du Cameroun. Le flux des échanges entre les deux pays est important : en 2005, le Nigeria a fourni 27% des importations camerounaises, sans compter les flux informels reconnus, mais mal évalués, plaçant désormais le Nigeria au premier rang des fournisseurs du Cameroun devant la France. Ainsi, l’ANOR va poursuivre les négociations avec la National Agency for Food and Drugs Control (NAFADAC) du Nigeria pour la signature des accords de reconnaissance mutuelle des certificats de conformité. Cet accord devra faciliter l’accès des produits camerounais dans le marché nigerian. Dans le domaine de la promotion et de l’assistance, une vaste campagne de sensibilisation des acteurs socioéconomiques à la normalisation sera organisée dans l’ensemble des dix régions du Cameroun. Par ailleurs, et après le succès de la première édition, l’ANOR s’attèlera à organiser la deuxième édition de la Semaine Nationale de la Qualité (SENAQ 2013). Plusieurs autres activités seront menées, notamment la vulgarisation des normes de rendement dans l’administration camerounaise, la publication et la vulgarisation du fichier national qualité, la participation aux évènements à caractère promotionnel, la production des documents à caractère promotionnel, l’organisation du prix camerounais de la qualité et le suivi des entreprises engagées dans la démarche qualité. Pour ce qui est de la formation, le déploiement du planning de formation 2013 se poursuivra. Plus d’une centaine des cadres d’entreprises et de l’administration sera formée sur différentes thématiques relatives à la normalisation. L’ANOR compte surtout développer un enseignement supérieur de la normalisation, à travers l’intégration des modules de normalisation dans les programmes d’enseignement d’un certain nombre d’institutions d’enseignement supérieur. Dans le domaine de la coopération et sur le plan multilatéral, la participation de l’ANOR aux activités de normalisation sur le plan international sera renforcée. Notamment la participation aux activités de l’Organisation Internationale de Normalisation (ISO), du Codex Aimentarius, de l’Organisation Africain de Normalisation (ARSO), du Réseau de Normalisation de la Francophonie (RNF), etc.

Plus spécifiquement, et dans le but d’accroître substantiellement le rythme d’exécution et le taux de succès des projets d’investissement aux Cameroun, l’option prise par l’ANOR d’arrimer les pratiques camerounaises de management des projets, programmes et portefeuille de projets aux meilleurs standards internationaux, sera davantage affirmée. A cet effet, et compte tenu des enjeux de la gouvernance des projets sur le plan national, l’ANOR accentuera sa participation aux travaux du Comité ISO TC 258 sur l’élaboration d’une norme internationale sur le management des projets, programmes et portefeuille. Cette norme fera ensuite l’objet d’une transcription sur le plan national et rendue d’application obligatoire. Sur le plan bilatéral, et tout en mettant un point d’honneur à la valorisation des accords déjà signés, la recherche de nouveaux partenariats, en cohérence avec la politique commerciale du Cameroun se poursuivra. Enfin sur le plan national, et dans la perspective d’apporter des réponses appropriées et spécifiques aux préoccupations des certaines de nos parties prenantes, des concertations en vue de la signature de conventions de partenariat seront engagées ou se poursuivront avec la CCIMA, le Groupe-ment des Femmes d’Affaires (GFAC), le SYNDUSTRICAM. La coopération avec les institutions de formation sera établie, dans la perspective de concrétiser les récents résultats du forum « normes pour l’Afrique: enseignement supérieur tourisme durable communication », tenu récemment à Yaoundé du 19 au 20 février dernier.

L’ANOR au SAGO 2015 : Plus de 500 visiteurs enregistrés

Mis en ligne le 25 AoĂ» 2015

L’Agence des Normes et de la QualitĂ© a pleinement marquĂ© sa prĂ©sence lors de la 4ème Ă©dition du Salon de l’Action Gouvernementale. L’entrepr…

Lire la suite »

AVIS D’APPEL A MANIFESTATION D’INTERET

Mis en ligne le 31 Jui 2017

pour la prĂ©sĂ©lection des Consultants chargĂ©s de la rĂ©alisation des Ă©tudes architecturales, techniques et la maquette du projet de constructi…

Lire la suite »

Comité National du Cacao Durable : Les nouveaux membres installés à Yaoundé

Mis en ligne le 13 Mar 2015

C’était le 12 mars 2015 à l’Hôtel Mont Febe au cours d’une cérémonie présidée par Chantal Endely, Directeur Général adjoint de l’Anor, repré...

Lire la suite »


© Copyright 2018 - ANOR