Mer 20 FĂ©vrier 2019 - 00:00:00








Deux hauts cadres de l’IEC à Yaoundé
Mis en ligne le 13 Sep 2016 par, Administrateur

Objectif de cette visite : toucher du doigt la problématique de la normalisation dans le domaine de l’électrotechnique, recueillir les besoins du Cameroun et présenter des solutions qui peuvent faciliter des avancées.

Après Douala le 05 septembre 2016, ces experts composés de François Ahoti et madame Evah Oduor ont eu une séance de travail le 06 septembre avec les membres du Comité Electronique National à Yaoundé. Après la présentation des participants aux travaux, le Secrétaire Permanent du CEN - madame Nathalie Noah, Directeur des Normes à l’Agence des Normes et de la Qualité, a dressé le bilan des activités du Comité électrotechnique national créé en 2014. Un bilan positif qui a été apprécié par les experts de la Commission électrotechnique internationale. Ils ont félicité l’important travail abattu par le CEN que préside Honoré Demanou Tapamo - le Directeur Général-adjoint de l’Arsel - l’Agence de Régulation du Secteur de l’Electricité. Aussi ont-ils encouragé ses membres à persévérer dans cette voie pour le développement du Cameroun.

Par la suite, les experts de la Commission électrotechnique internationale et les membres du Comité électrotechnique national ont échangé sur les problématiques de la normalisation  dans les secteurs de l’électricité, des télécommunications et de l’électrotechnique au Cameroun. Les normes internationales stimulant la croissance économique et le développement, la Commission internationale propose une base de plus de 9000 normes dans le domaine électrotechnique.

En tant que pays affilié, le Cameroun a reçu 400 normes gratuites pour adoption nationale. Pour l’heure, 80 de ces normes ont été adoptées. Pour le moins, les entreprises au Cameroun devraient davantage être sensibilisées à l’utilisation des normes pour favoriser leur intégration au niveau mondial L’idée étant de faire en sorte, qu’à travers le Comité électrotechnique national, les normes internationales pour l’électrotechnologie soient effectivement disponibles. Les normes recherchées doivent correspondre aux besoins du Cameroun.

Fondée il y a 110 ans, l’Iec - la Commission électrotechnique internationale, offre une plateforme aux gouvernements, aux entreprises et industries locales pour répondre, discuter et élaborer les normes internationales dont ils ont besoin. L’Iec  qui a déjà délivré plus d’un million de certificats de conformité et qui compte 20 000 experts, est composée de 169 pays, soit 84 membres et 85 affiliés dont le Cameroun qui est en voie de devenir Affiliate plus.

Le Centre régional pour l’Afrique a, entre autres missions, d’assurer des formations et de soutenir les pays africains dans l’adoption et l’utilisation des normes internationales Iec et des systèmes d’évaluation de la conformité mis en place par l’Iec ; de susciter plus d’adhésion de pays africains et de soutenir leur participation dans les activités de l’Iec - la Commission électrotechnique internationale. Dans un continent où 93% des capacités hydroélectriques de l’Afrique sont inexploitées avec seulement 4% des populations qui ont accès à l’électricité, l’urgence de l’action s’impose avec acuité.

Le CMPA se concerte à Yaoundé

Mis en ligne le 31 AoĂ» 2017

Le ComitĂ© Miroir sur les Produits Alimentaires (CMPA) a tenu sa première rĂ©union le 20 juillet 2017 Ă  YaoundĂ©. Les travaux qui avaient pour…

Lire la suite »

Technologies et produits alimentaires : Les membres du bureau du CT 48 sont connus

Mis en ligne le 09 Mai 2018

Depuis le 13 mars 2018 les membres du bureau du ComitĂ© Technique sur les technologies et produits alimentaires ont Ă©lus. Les travaux Ă©taient…

Lire la suite »

Le Cameroun s’implique dans l’élaboration des normes GTT/MRN

Mis en ligne le 20 Juin 2016

C’était du 16 au 18 mai 2016 au cours de la première rĂ©union du Groupe de Travail Technique chargĂ© de l’élaboration du MĂ©canisme RĂ©gional…

Lire la suite »


© Copyright 2019 - ANOR