Jeu 19 Janvier 2017 - 00:00:00







Harmonisation des normes en Afrique Centrale : CEMACNORM voit le jour Ă  Douala
Mis en ligne le 07 DĂ©c 2016 par, Administrateur

Dans le cadre du Programme Infrastructure Qualité d'Afrique Centrale (PIQAC), les ministres en charge des questions de normalisation des pays bénéficiaires dudit programme ont signé le mardi 29 novembre 2016 à Douala une Déclaration commune relative aux questions de normes et du label qualité. C’était sous la présidence de M. Ernest GWABOUBOU, ministres des Mines, de l’Industrie et du Développement Technologique.

Les délégations représentées venaient des pays suivants : le Cameroun, la République Centrafricaine, la République du Congo, la République Démocratique du Congo, le Gabon, Sao Tome et Principe et le Tchad). Ce qu’il faudra surtout retenir de ces assises est que trois recommandations fortes contenues dans cette Déclaration commune ont particulièrement retenu l’attention. Ainsi, il a été demandé, sous forme de propositions, aux institutions régionales respectives d’approuver les documents relatifs à l’établissement d’une stratégie régionale d’harmonisation des normes, d’une politique de la qualité régionale et d’un prix régional de la qualité pour l’Afrique Centrale.

Ces documents ont ainsi abouti à la création de la toute première Organisation sous régionale pour l’harmonisation des normes en Afrique Centrale, appelé « CEMACNORM ». Le mécanisme enclenché deviendra, si l’on s’en tient aux déclarations de M. Hassan Come, ministre du Commerce et de l’Industrie de la RCA « un catalyseur d’intégration économique au niveau sous régional et international, respectueux des prescriptions internationales et participant à la normalisation internationale et régionale.».

Le gouvernement camerounais par l’entremise du ministre Ernest GWABOUBOU, des Mines, de l’Industrie et du Développement Technologique, pense pour sa part que la rencontre ministérielle de Douala  est  une étape majeure pour la mise en œuvre des objectifs du programme : « le PIQAC est une étape nécessaire qui permettra aux Etats de l’Afrique Centrale d’atteindre une croissance économique ».

Mis en œuvre par l’ONUDI, en étroite collaboration avec la Communauté économique et Monétaire des Etats de l’Afrique Centrale (CEMAC) et la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC), le Programme Infrastructure Qualité d'Afrique Centrale, PIQAC, est financé par l’Union européenne. Il a pour objectif le renforcement de la compétitivité et la diversification des secteurs productifs en Afrique Centrale, à travers le soutien apporté aux institutions nationales et régionales de l’Infrastructure Qualité.

Le programme crée ainsi un environnement favorable au commerce, tout en assurant la conformité aux normes et exigences techniques internationales. C’est dans cette optique que M. Hassan Adoum Bakhit, Commissaire en charge du  Département des Infrastructures et du Développement Durable de la CEMAC a  ainsi déclaré durant la réunion ministérielle que « La CEMAC se met au diapason du commerce international par le biais du PIQAC. Dans ce cadre, nous nous réjouissons du succès de ce programme ». Ce qui augure des perspectives meilleures.

Comité Miroir : Le cacao durable au cœur du CNCD

Mis en ligne le 28 Nov 2016

Les rĂ©flexions concernant ce produit ont Ă©tĂ© au centre des assises du ComitĂ© Miroir relatif au ComitĂ© National du Cacao Durable (CNCD) qui…

Lire la suite »

Eneo et Kpdc appelés à s’arrimer aux normes internationales

Mis en ligne le 13 Sep 2016

Rencontre tripartite Ă  Douala le 05 septembre dernier entre l’Agence des Normes et de la QualitĂ©, le ComitĂ© Electrotechnique National et une…

Lire la suite »

Normalisation : Des filons nécessaires pour intégrer les Comités Techniques

Mis en ligne le 13 AoĂ» 2015

Suite à une demande sans cesse croissance des Associations de la société civile (défense des consommateurs, protection de l’environnement…)...

Lire la suite »


© Copyright 2017 - ANOR