Mer 20 Juin 2018 - 00:00:00







Importance de la Normalisation dans le domaine Agricole
Mis en ligne le 06 AoĂ» 2013 par, Administrateur
L’agriculture camerounaise comme la plupart des agricultures Sub-sahariennes affronte 4 défis majeurs : Répondre à une demande alimentaire en forte expansion car la croissance démographique se maintient à un rythme accélérée. [2.8% par an et 4.2% pour la population urbaine] Lutter contre la pauvreté en générant des revenus et en créant des emplois directs : Notons que la pauvreté est principalement rurale car 86,5% des pauvres vivent en milieu rural et 64% de la population rurale est pauvre. Privilégier la durabilité de ses performances sur le long terme. Réussir son intégration dans le marché national, sous régional et international. Pour relever ces défis l’état doit entre autres, exercer son rôle dans la mise en œuvre des politiques agricoles, entendues comme l’ensemble des interventions prises pour orienter l’activité du secteur et son développement sur le moyen et long terme, en modifiant les structures productives et en définissant les règles de jeu de la concurrence. La normalisation est un facteur de progrès qui contribue à la compétitivité des entreprises et la protection des consommateurs. Elle participe à la maitrise du marché intérieur et favorise les exportations. La normalisation a pour but de garantir les caractéristiques intrinsèques des produits et correspond a une double exigence de nos sociétés de consommation. Quelques finalités de l’application des normes dans le domaine de l’agriculture :
  • ProtĂ©ger les cultures;
  • Mettre en Ĺ“uvre un système efficace de traçabilitĂ©;
  • Maitriser l’usage des pesticides en respectant les consignes et les limites maximales des rĂ©sidus;
  • Mettre en Ĺ“uvre une demande qualitĂ© sanitaire Ă  travers un système de gestion de la qualitĂ© et la sĂ©curitĂ© des produits alimentaires;
  • Evaluer le système de fonctionnement du système de gestion de la sĂ©curitĂ© des produits alimentaires.
L’application des normes favorise le développement de l’agriculture en ce sens qu’elle permet de répondre aux exigences des consommateurs et du marché : Elle propose des guides de bonne pratique en hygiène de denrées alimentaires. En somme, un producteur agricole qui travaille suivant les normes en vigueur reste compétitif sur le marché local et doit se rapprocher de l’Agence des Normes et de la Qualité (ANOR) afin de prendre connaissance des exigences en normes des marchés extérieurs. Pour l’Union Européenne, les producteurs du SUD doivent satisfaire plusieurs aspects sanitaires en réponse aux législations européennes. Il s’agit :
  • De la traçabilitĂ© des denrĂ©es alimentaires;
  • Du contrĂ´le de l’hygiène;
  • Du respect des limites maximales de rĂ©sidus de pesticides;
  • De la traçabilitĂ© des emballages.
Le Cameroun étant signataire de certains accords de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) comme l’accord sur l’application des mesures sanitaires et phytosanitaires et l’accord sur les obstacles techniques au commerce.

Lutte contre la contrebande et la contrefaçon : Les premières Normes Camerounaises du textile bientôt disponibles

Mis en ligne le 31 AoĂ» 2017

Dans son mot d’ouverture, le Directeur GĂ©nĂ©ral de la CICAM a prĂ©cisĂ© que le textile fait partie de l’un des secteurs Ă  fort potentiel de…

Lire la suite »

132ème Edition de la Fête Internationale du Travail : Communion parfaite entre le Directeur Général et son personnel

Mis en ligne le 09 Mai 2018

De concert avec le reste du monde, les travailleurs du Cameroun ont cĂ©lĂ©brĂ©, avec faste et solennitĂ©, la 132ème Edition de la FĂŞte…

Lire la suite »

Le portefeuille de l’ANOR comporte désormais 1751 normes

Mis en ligne le 11 Avr 2016

L’Agence des Normes et de la QualitĂ© comporte Ă  ce jour 1751 normes. En   effet, ce nombre qui Ă©tait de 1702 au mois de dĂ©cembre 2014, s’es…

Lire la suite »


© Copyright 2018 - ANOR