Mar 21 Août 2018 - 00:00:00







L’ARSO lance « ECO MARK AFRICA »
Mis en ligne le 29 Mar 2018 par, Administrateur

En vue de mettre sur pied le label africain ECO MARK, l’Organisation Africaine de la Normalisation a organisé des séances de renforcement des capacités de ses Etats-membres présélectionnés pour la phase pilote de ce projet, chacun dans des domaines bien précis. L’agriculture et la foresterie en l’occurrence pour le cas du Cameroun. Ces domaines d’activités ont pour dénominateur commun la référence à des normes africaines de développement durable.

Une quarantaine de participants venus d’horizons divers prenaient part à ces travaux notamment, les laboratoires et les départements ministériels camerounais ayant en charge l’agriculture, l’élevage et les forêts. Les intervenants, partie camerounaise à cette formation, ont été choisis suivant leur profession et en fonction de leurs champs d’activités.

La  cérémonie officielle de lancement du  programme  de  renforcement des capacités a connu trois interventions. Le premier à prendre la parole avait pour nom Gachahi Charles, Coordonnateur du Projet ECO MARK AFRICA auprès de l’ORAN. Son speech portait sur une présentation succincte de l’Organisation Africaine de  Normalisation et son projet d’éco  labélisation « Ecomark ».  Il en ressort que ce projet a été mis sur pied au sein de l’ORAN avec le soutien financier de l’Etat Allemand par le canal de son agence dénommée « GIZ ». Arrivé à terme, le projet devra conduire à des certifications en vue du labelling. L’Arso invite ainsi les intervenants   à  s’y intéresser davantage  en   consultant de manière permanente  son site web.

Mme  Umutoni  Nadine, chargée du suivi  du  projet, a quant à elle fait une présentation de la marque «ECO MARK » et de son mandat. Et d’après son exposé, l’on retient qu’ECO MARK est un programme de l’ARSO qui vise à promouvoir le label écologique pour les produits et services. Il va couvrir 16 mois et la phase pilote concerne 08 pays repartis en deux catégories :

  1. Cameroun, Rwanda, Zimbabwe, Ghana et Kenya
  2. Sénégal, Ile  Maurice, Nigéria

Les domaines d’activité pour l’ensemble de ces pays concernent l’agriculture, la pêche, la foresterie.

Pour  mettre un terme à cette cérémonie d’ouverture des travaux, Mme  Chantal  ANDELY, Directeur Général  Adjoint de l’Agence des Normes et de la Qualité, est revenue sur le contexte ayant conduit à l’introduction de ce programme. En  effet, les  pays africains font  face, chacun  à  sa  manière, aux changements climatiques. Cela s’observe par des problèmes d’inondation et  de sècheresse auxquels nos villes sont confrontées.

Pour remédier à cette situation, l’ARSO et ses partenaires ont conçu le projet Ecomark. Le but visé est de baisser progressivement le niveau de CO 2 émis dans toutes les activités de production et d’industrialisation en Afrique. Consciente des enjeux en cours, la représentante du Directeur Général de l’ANOR a exhorté les participants à suivre assidûment la formation.  La photo de famille, dernière séquence au programme de cette cérémonie, est venue clôturer la phase de lancement de la formation.

CT 18 Electricité et électrotechnique : 110 projets de normes camerounaises adoptés

Mis en ligne le 11 Sep 2017

Les travaux du Comité Technique CT 18 Electricité et électrotechnique se sont déroulés le 03 août 2017 dans un hôtel de la ville de Yaoundé...

Lire la suite »

Le Cameroun admis au statut AFFILIATE PLUS

Mis en ligne le 18 Avr 2018

Le SecrĂ©taire GĂ©nĂ©ral de la Commission Electrotechnique Internationale M. Vreeswijk Ă©crit au Directeur GĂ©nĂ©ral de l’Agence des Normes et de…

Lire la suite »

Eneo et Kpdc appelés à s’arrimer aux normes internationales

Mis en ligne le 13 Sep 2016

Rencontre tripartite Ă  Douala le 05 septembre dernier entre l’Agence des Normes et de la QualitĂ©, le ComitĂ© Electrotechnique National et une…

Lire la suite »


© Copyright 2018 - ANOR