Jeu 17 Janvier 2019 - 00:00:00








Lutte contre la corruption : Une norme internationale présentée à Yaoundé
Mis en ligne le 01 Nov 2017 par, Administrateur

En plus de la Convention des Nations Unies contre la corruption, de la Convention de l’Union Africaine sur la Prévention et la lutte contre la corruption, l’organisme international de normalisation vient de faire une autre proposition pour tordre le cou à la corruption. Il s’agit de la norme ISO 37001 sur les Systèmes de Management Anti-corruption. La cérémonie du 26 octobre 2017 visait justement à mettre à la disposition des organisations publiques et privées toutes les informations nécessaires sur ce nouvel outil de combat contre un fléau social qui fait des ravages au quotidien dans nos sociétés.

Devant une centaine de participants, Charles Booto à Ngon, le Directeur Général de l’Agence des Normes et de la Qualité ; et le Révérend Dieudonné Massi Gams, le Président de la Commission Nationale Anti-Corruption, ont présenté les enjeux de cet atelier : procurer les outils permettant la mise sur pied d’un système de management anti-corruption. C’est une « démarche préventive » a souligné le patron de l’organisme camerounais de normalisation. Charles Booto à Ngon a d’ailleurs saisi cette occasion pour revenir sur les initiatives prises par l’ANOR pour mettre en œuvre la politique gouvernementale dans ce domaine. C’est ainsi que dans le cadre de ses missions d’élaboration des normes, l’ANOR a mis en place un Comité Miroir dénommé Management anti-corruption. Il a terminé son discours en invitant les participants à être des relais de transmission des notions acquises dans leurs structures respectives.

Quant au président de la CONAC, il a déploré l’attitude de certains individus qui, malgré les campagnes de sensibilisation, continuent de poser des actes de corruption. Pour lui, la corruption sera vaincue lorsque tout le monde se jettera dans la bataille pour « la réappropriation des valeurs morales et humaines que sont : la probité, l’honnêteté, l’intérêt commun, le culte de l’effort… »

Au terme de ces deux interventions, l’assistance a eu droit à une série d’exposés. Le premier portait sur l’état des lieux de la corruption au Cameroun et les directives gouvernementales. Le second présentait les principales exigences de la norme ISO 37 001. L’exposant a défini, à la lumière de la norme, ce qu’est la corruption, ses différentes manifestations et ses effets pervers. Il est aussi revenu sur le contexte à l’échelle internationale qui a conduit à l’élaboration de cette norme. Le troisième exposé était un véritable cours sur la mise en place d’un système de management anti-corruption. Le plein succès de l’implémentation d’un tel système s’appuie sur l’implication des dirigeants et des employés, sans oublier le suivi-évaluation. Enfin, le quatrième exposé consistait à lister les bénéfices d’une certification ISO 37 001. Ils sont entre autres : la prévention des conflits d’intérêt, la réduction des coûts et l’amélioration de l’image et la visibilité internationales.

L’atelier s’est achevé sous une note de satisfaction générale avec la remise des attestations synonyme de fin des travaux.

Produits cosmétiques : Le processus de révision des normes en marche

Mis en ligne le 05 Jan 2017

Les assises du Groupe de Travail (GT) chargé de réviser les normes du secteur des produits cosmétiques ont réuni du 08 au 09 décembre 2016 à...

Lire la suite »

L’ANOR sensibilise les entreprises des secteurs électrique et électrotechnique

Mis en ligne le 14 Juin 2016

Avec l’assistance du Programme d’appui Ă  l’amĂ©lioration de la compĂ©titivitĂ© de l’économie camerounaise, PACOM, cette campagne de sensibilis…

Lire la suite »

Modernisation du service public : Une norme pour améliorer la qualité des services

Mis en ligne le 09 Mai 2018

De son nom de baptĂŞme “Norme de qualitĂ© des services au sein des administrations publiques”, la NC 1756 ambitionne de redorer l’image…

Lire la suite »


© Copyright 2019 - ANOR