Jeu 24 Août 2017 - 00:00:00







Pan-African Project Management Conférence : L’appel du DG de l’ANOR aux agences africaines de normalisation
Mis en ligne le 31 Mai 2017 par, Administrateur

Charles Booto à Ngon leur demande  d’adopter de bonnes pratiques en matière de management des projets. C’était le 26 mai dernier au Palais des Congrès de Yaoundé au cours des travaux de la première édition du Pan-African PMC.

Donner une impulsion forte à la prise de conscience de la communauté africaine sur le rôle déterminant des technologies de management de projet dans le processus d’industrialisation et de transformation économique et sociale de l’Afrique. C’était le principal objectif poursuivi par la 1ère Edition de la Pan-African Project Management Conference organisée par le Cabinet Prescriptor et dont les travaux ont eu lieu du 24 au 26 mai 2017 au Palais des Congrès de Yaoundé sous ce thème évocateur : « Accélérer la Transformation Economique de l’Afrique par le Management de Projet. »

Devant un public constitué de décideurs, de professionnels et personnels représentant les administrations publiques, des entreprises industrielles et commerciales, des agences de normalisation et des universités et grandes écoles des Etats africains, des experts et conférenciers venus des quatre coins du globe se sont succédé à la tribune pour expliquer comment une gestion adéquate des projets peut permettre au continent africain de lancer sa transformation économique.

Deux exposés auront particulièrement retenu l’attention des participants. D’abord, celui du Bâtonnier Me Akere Muna, Président de la Conférence Internationale anti-corruption, qui portait sur « l'importance cruciale des aspects juridiques des droits de propriété intellectuelle dans le transfert des technologies nécessaires en Afrique pour sa transformation économique »

L’ex-Président de l’Union des Bâtonniers africains a présenté les ravages causés par le non respect du droit de la propriété intellectuelle en Afrique ; un continent devenu le dépotoir des produits contrefaits à cause de la pauvreté et l’analphabétisme qui y règnent en maître. Les pertes cumulées sont estimées à plus de 500 millions de dollars par an. Il faut donc protéger la propriété intellectuelle contre la contrefaçon en appliquant la réglementation dans tous ses aspects juridiques. Dans un continent caractérisé par le faible pouvoir d’achat des populations qui se ruent vers les produits moins chers, les pays africains, pour la plupart non signataires des conventions internationales sur la question, sont-ils prêts à appliquer les lois contre les produits contrefaits ? S’est interrogé le conférencier.

En guise de suggestions, Me Akere Muna a proposé la révision et l’adoption des normes sur le management des projets en Afrique ; la protection des résultats des recherches en Afrique dans le domaine scientifique ; la révision du système éducatif et les stratégies de développement. Au niveau régional africain, il a recommandé la mise en place des aspects légaux des droits de la propriété intellectuelle et la maximisation du transfert des technologies.

Quant au second exposé, il avait trait au témoignage de M. Charles BOOTO à NGON, Directeur Général de l’Agence des Normes et de la Qualité (ANOR) et Vice-président du Réseau de Normalisation de la Francophonie (RNF). Son intervention portait sur l’expérience de l’ANOR dans l’élaboration des normes de management de projets, de programmes et de portefeuilles. Il a été lu par le Conseiller Technique N°2 M. Denis Léonard PIEDJOU.

Ce qu’il faut retenir de cette littérature c’est que l’ANOR a engagé de nombreux chantiers pour faire du management des projets un outil de croissance économique. On peut par exemple citer la participation active aux travaux de normalisation à l’ISO et c’est d’ailleurs dans cette lignée qu’un comité a été mis en place en février 2007 en vue de l’élaboration de la norme ISO 21500 Lignes Directrices sur le Management de Projet.

En outre, l’Agence des Normes et de la Qualité s’est inscrite en janvier 2012 comme Membre Participant du Comité Technique CT/ISO 258 chargé de l’élaboration des normes internationales en management de projets, de programmes et de portefeuilles. Sur place au Cameroun, un Comité Miroir sur le Management de Projets, Programmes et Portefeuille (CM3P) a été créé le 31 août 2015 et effectivement mis en place le 04 décembre 2015. Il compte plus d’une cinquantaine de membres du secteur privé, du secteur public et de la société civile. La Présidence du Comité est assurée par le représentant du Ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire, qui est actuellement M. Nnanga Ernest.

Et c’est pour cette raison qu’elle a été sollicitée par le gouvernement aux fins d’accompagner le processus de réalisation de certains projets structurants pour l’économie camerounaise. A titre d’illustration de cette marque de confiance, il y a le Programme Gouvernemental de construction de 10 000 logements sociaux et d’aménagement de 50 000 parcelles constructives, l’ANOR a mis en place un outil intitulé le « Management Opérationnel de la Qualité (MOQ) » actuellement exécuté aux côtés du ministère en charge de l’habitat (MINHDU), Maitre d’Ouvrage du Programme Gouvernemental de construction de logements sociaux.

Dans le secteur des infrastructures routières, l’Agence des Normes et de la Qualité (ANOR) a également été sollicitée par le gouvernement aux fins d’élaborer des outils normatifs pour accompagner dès la phase des études certains projets du secteur routier. Raison pour laquelle Charles Booto à Ngon a ssaisi l’occasion offerte par la tenue de la 1ère édition de la Pan-African Project Management Conférence pour lancer un appel à toutes les agences africaines de normalisation qui ne sont pas encore membres du CT/ISO 258 à faire les diligences d’inscription et de participation nécessaires pour contribuer activement au rattrapage de notre continent et d’adopter les bonnes pratiques de management de projet. Cet appel est également adressé à l’ARSO afin qu’elle repositionne la problématique de cette industrie au top de son agenda et la porte au niveau de la Commission de l’Union Africaine.

La Pan-African Project Management Conférence est une plate-forme dédiée à l’acquisition et au transfert en Afrique des meilleures technologies de management de projet reconnues au plan international. Elle vise également à contribuer à réduire le retard technologique constaté en Afrique et à accélérer ainsi l’industrialisation et la transformation économique de l’Afrique.

Mise en œuvre du PECAE : L’ANOR forme les administrations sur l’évaluation de la conformité

Mis en ligne le 04 Jui 2016

L’Agence des Normes et de la QualitĂ© a engagĂ© la semaine dernière la première phase d’une sĂ©rie de formations destinĂ©es aux parties prenant…

Lire la suite »

Promotion de la normalisation, L’ANOR prépare la SENAQ 2015

Mis en ligne le 23 Avr 2015

Plus de 500 opĂ©rateurs Ă©conomiques attendus Ă  cet Ă©vĂ©nement majeur, vĂ©ritable porte ouverte Ă  l’intĂ©gration des normes et standards internat…

Lire la suite »

55ème Réunion du Conseil de l’ARSO : Le Ministre Ernest Gwaboubou ouvre les travaux à Douala

Mis en ligne le 28 Nov 2016

Quatre interventions ont marquĂ© la cĂ©rĂ©monie d’ouverture de la 55ème RĂ©union du Conseil de l’Organisation Africaine de Normalisation que le…

Lire la suite »


© Copyright 2017 - ANOR