Sam 23 FĂ©vrier 2019 - 00:00:00








PrĂ©sidence de l’ISO : L’Afrique a son candidat
Mis en ligne le 09 AoĂ» 2016 par, Administrateur

Le Dr Edward Njoroge a reçu le soutien de ses pairs. C’était à Arusha en Tanzanie lors de la 22ème Assemblée générale de l’ORAN tenue du 20 au 24 juin 2016. C’est la première fois que qu’un africain va briguer ce poste.

Cette candidature revêt une importance particulière pour l’Afrique. Plusieurs raisons peuvent justifier cette position. D’abord, au cours des deux dernières décennies, le nombre de pays en développement, membres de l’ISO, a considérablement augmenté. Et aujourd’hui, plus de trois quart des membres de cette fédération sont des pays en développement, avec 36 pays africains au compteur.

Ensuite, sur un tout autre plan, cette présence massive des pays en développement aux activités internationales de normalisation est d’une importance fondamentale dans la mesure où ces pays ont besoin d’aide spécifique pour exploiter pleinement la valeur des normes à l’appui de leur développement, donnant ainsi une forte impulsion à cette candidature.

Enfin, la participation des pays en développement à la normalisation internationale est essentielle pour assurer la pertinence mondiale des normes ISO, et contribuer ainsi  à leur accès aux marchés mondiaux. Le progrès technique et le développement durable apparaissent dès lors comme des facteurs qui ont donné une autre impulsion à la candidature Dr Edward Njoroge. Elle doit être comprise dans le contexte des possibilités de facilitation du commerce pour les pays en développement en général et d’Afrique en particulier, car étant essentiel à leur croissance économique.

L’ISO que va conquérir le Dr Edward Njoroge est une fédération des organismes nationaux de normalisation issus de 163 pays de toutes les régions du monde. C’est également un réseau mondial qui identifie les normes internationales mises à la disposition des gouvernements, la société civile et les opérateurs économiques.

De nationalité kenyane, le Dr Edward Njoroge est président de la Bourse de Nairobi et de Telkom Kenya. Il est membre de plusieurs conseils d’administration d’entreprises, dont CFC Stanbic Bank, Real Insurance Ltd et Proctor & Allan. Il est  également président du Comité d’Investissement du Fonds Auroes Afrique de l’Est et membre du Comité d’Investissement du Fonds Africain des Energies Renouvelables. Il est titulaire d’un DEA de chimie et biochimie de l’Université de Makerere. Il a également suivi diverses formations en gestion, finance, investissement et gouvernance d’entreprise.

Les Ă©tudiants du cycle Master professionnel de la FASA Ă  l’école de la normalisation

Mis en ligne le 18 Mai 2016

Ils Ă©taient dĂ©jĂ  prĂ©sents mardi le 10 mai 2016 Ă  09 heures dans les locaux de l’ANOR, sis Ă  Bastos face ELECAM, afin d’honorer l’accord…

Lire la suite »

L’ANOR participe au forum “oil and gas lunch”

Mis en ligne le 09 Nov 2016

PlacĂ©e sous le thĂšme : ‘’les investissements dans le secteur du raffinage, du stockage, du transport et de la distribution des produits pĂ©tr…

Lire la suite »

Charles Booto à Ngon : « Les activités de normalisation sont encore embryonnaires en Afrique »

Mis en ligne le 28 Nov 2016

L’intĂ©gralitĂ© du discours prononcĂ© par le Directeur GĂ©nĂ©ral de l’Agence des Normes et de la QualitĂ© Ă  l’occasion de l’ouverture des travaux…

Lire la suite »


© Copyright 2019 - ANOR