Mer 21 Novembre 2018 - 00:00:00








Processus de normalisation : Les points focaux des départements ministériels désormais outillés
Mis en ligne le 17 Sep 2015 par, Administrateur

Trois jours pour renforcer les capacités des représentants des administrations publiques camerounaises au sein des Comités techniques de normalisation. Un atelier vient de s’achever à cet effet à Yaoundé.

En créant l’Anor - l’Agence des normes et de la qualité dix-sept septembre deux mil neuf,  le chef de l’Etat Paul Biya traduisait ainsi sa volonté d’inscrire le Cameroun dans la modernité pour laquelle les normes constituent un outil de régulation des échanges commerciaux, de protection des consommateurs et de préservation de l’environnement. Le 12 novembre 2010, le Premier ministre, chef du gouvernement, Philémon Yang signait une Circulaire relative au processus d’élaboration des programmes nationaux de normalisation. Le PM rappelait alors aux et aux autres que la normalisation est une activité d’intérêt général qu’il faut promouvoir dans la conscience collective des Camerounais, au sein des administrations publiques et parapubliques ainsi que dans les organisations du secteur privé et de la société civile.

C’est ainsi que l’établissement parapublic que dirige Charles Booto à Ngon  s’est engagé à rendre le système camerounais de normalisation plus performant en mobilisant  davantage tous les partenaires de la normalisation, en valorisant la dimension économique et stratégique de la normalisation, et en maintenant les différentes parties prenantes au cœur de ses préoccupations quotidiennes en matière de qualité, de santé et de sécurité.

C’était la raison d’être de cet atelier de renforcement des capacités des représentants des administrations publiques camerounaises au sein des Comités techniques de normalisation. Ces organes sont chargés d’élaborer et d’adopter les projets de normes qui seront par la suite homologués par le Directeur Général de l’Anor. En ouvrant les travaux de cet atelier, Chantal Andely, directeur général adjoint de l’Anor a déclaré que l’Anor regroupe 62 comités techniques chargés d’élaborer et d’adopter les projets de normes.

Les participants à cet atelier qui est une plateforme d’échanges ont été édifiés par des experts choisis sur la base de leur expérience et leurs compétences sur tout le processus de normalisation au Cameroun. Ils devront donc être à mesure de mener une sensibilisation adéquate au niveau de leurs structures respectives.

REUNION DE CONCERTATION AVEC LES ACTEURS DES FILIERS EAU POTABLE, PRODUITS COSMETIQUES, CAHIERS ET DISTRIBUTIONS DU GAZ BUTANE COMMERCIAL

Mis en ligne le 26 Sep 2014

L’Agence des Normes et de la QualitĂ© (ANOR), a organisĂ© a l’HĂ´tel Azur du 27 aoĂ»t au 01 septembre 2014 des rĂ©unions de concertation avec les…

Lire la suite »

Comité Electrotechnique National : Les membres du CEN à la DPDC

Mis en ligne le 22 Mai 2017

Ils se sont retrouvĂ©s le 27 avril 2017 dans la salle de rĂ©union de la Centrale Thermique Ă  Fuel de la Dibamba Power Development Company…

Lire la suite »

Révision des normes d’application obligatoire : Assemblées électives des Comités et Sous-comités techniques

Mis en ligne le 29 Nov 2017

Dans le cadre des travaux de rĂ©vision des normes rendues d’application obligatoire, les assemblĂ©es gĂ©nĂ©rales Ă©lectives des ComitĂ©s et Sous-c…

Lire la suite »


© Copyright 2018 - ANOR