Dim 19 Novembre 2017 - 00:00:00







SENAQ 2016 à l’heure des bilans : Grosse affluence lors des conférences-débats
Mis en ligne le 28 Avr 2016 par, Administrateur

L’édition 2016 de la Semaine Nationale de la Qualité était également celle des conférences très courues par le grand public. Il y en avait trois au total :  « La nouvelle procédure de certification des produits aux normes camerounaises et d’usage de la marque nationale de la conformité « NC » ; «Rôle de la normalisation dans la protection de l’industrie locale : les outils d’accompagnement de la mise à niveau de la qualité dans les entreprises privées et les administrations publiques » et enfin « la métrologie légale : les défis de la conformité des instruments de mesure dans les transactions commerciales au Cameroun.» La journée la plus attendue était celle consacrée au séminaire sur «le Programme d’Evaluation de la Conformité avant Embarquement des marchandises importées en République du Cameroun (PECAE)» : contenu, modalités de mise en œuvre, avantages, opportunités.

S’agissant de la première conférence-débat, son exposant M. Charles TIAM FOKA a pris la parole pour définir préalablement le terme certification qui renvoie à la qualité. Il a expliqué qu’avant toute certification, l’exportateur avait besoin d’une Attestation de Vérification Documentaire (AVD), pièce essentielle pour importer toute marchandise à destination du Cameroun. Le conférencier a ensuite donné des explications sur la marque « Norme Camerounaise » (NC) et son importance pour tout opérateur économique.

Les échanges qui s’en ont suivi ont tourné autour de la conformité d’une norme, les bénéfices de la certification d’un produit. Un participant voulait savoir s’il existait une structure qui travaillait dans le sens de la reconnaissance de la marque NC à l’international ; ce qui était fait au niveau de l’ANOR pour protéger le producteur camerounais face à la concurrence.

La deuxième conférence-débat avait pour principal conférencier M. YANKWA Martin. Son exposé portait sur le rôle de la normalisation dans la protection de l’industrie locale. Après avoir marqué un temps d’arrêt sur la notion de normalisation, il a présenté l’évolution de l’activité industrielle au Cameroun de 1960 à nos jours. L’industrie a connu des hauts, des bas et des phases de stagnation. Martin YANKWA est revenu sur certains maux qui minent l’industrie et le commerce dans notre triangle national, à l’instar de : la fraude, la contrebande, la corruption, l’absence d’un système de métrologie, des laboratoires d’analyses et d’outils d’évaluation de la conformité.

M. NOUEDEU Gabin Martin avait la responsabilité de présenter le thème sur «la métrologie légale : les défis de la conformité des instruments de mesure dans les transactions commerciales au Cameroun.» Après avoir défini ce qu’était la métrologie et son rôle, il a souligné son importance dans plusieurs domaines d’activités tels que l’aéronautique, le chemin de fer, l’automobile, la santé, l’industrie pour ne citer que ceux-là. Ce qu’il faut d’ailleurs retenir ici c’est que, lorsque les mesures ne sont pas respectées, l’on s’achemine tout droit vers la catastrophe.

Lors des échanges, les participants voulaient surtout savoir si la corruption ne constituait pas un obstacle pour la survie de programme et si l’ANOR avait également pour rôle de sensibiliser sur les produits défectueux en circulation dans les marchés. A toutes ces préoccupations, des réponses satisfaisantes ont été apportées par les membres du panel.

Le samedi 23 avril 2016, jour de clôture de la 3ème édition de la Semaine Nationale de la Qualité, toute une matinée a été consacrée au séminaire sur le Programme d’Evaluation de la Conformité Avant Embarquement des marchandises importées en République du Cameroun.

Dans son exposé, M. YANKAN a présenté le PECAE comme un programme salvateur qui vise la protection, la santé et la sécurité des consommateurs et des industries locales. Il sera question de faciliter la procédure de dédouanement à travers un processus de vérification documentaire initié par l’exportateur avec l’accompagnement des structures agréées et ayant une expertise internationale bien reconnue.

A l’issue de cette série de conférences-débats et du séminaire sur le PECAE, des propositions ont été faites pour améliorer la gouvernance dans le secteur de la normalisation et la consolidation de notre tissu industriel. Il s’agit de :

  • l’élaboration des normes dans le domaine bancaire et de la micro-finance ;
  • la prise en compte des études de faisabilité dans la gestion des projets ;
  • l’accompagnement les entreprises dans le processus de leur mise à niveau ;
  • la certification les systèmes, personnes et produits pour un meilleur rendement ;
  • l’Identification des produits locaux menacés par les industries européennes ;
  • Rendre la norme obligatoire et la vulgariser.
  • la mise sur pied rapide d’un laboratoire de métrologie ;
  • La mise en place du financement de la métrologie.

Présidence de l’ISO : L’Afrique a son candidat

Mis en ligne le 09 AoĂ» 2016

Le Dr Edward Njoroge a reçu le soutien de ses pairs. C’était Ă  Arusha en Tanzanie lors de la 22ème AssemblĂ©e gĂ©nĂ©rale de l’ORAN tenue du 20…

Lire la suite »

Certification de la Direction des Normes : Charles Booto à Ngon ouvre les travaux de la première session du Comité Qualité

Mis en ligne le 04 Nov 2015

Le 28 septembre 2015, le Directeur GĂ©nĂ©ral de l’Agence des Normes et de la QualitĂ©, a signĂ© la DĂ©cision No 00466 portant crĂ©ation, organisat…

Lire la suite »

Premier Forum sur la qualité du médicament

Mis en ligne le 07 Jui 2016

Le premier forum sur le mĂ©dicament Ă©tait une plateforme de rĂ©flexion qui aura permis, d’une part, de sensibiliser les diffĂ©rents acteurs sur…

Lire la suite »


© Copyright 2017 - ANOR