Lun 22 Octobre 2018 - 00:00:00








Travaux d’élaboration des normes, descente séduisante de l’ANOR à Douala
Mis en ligne le 23 FĂ©v 2015 par, Administrateur

A travers exposés et échanges, des chefs d’entreprises ont été sensibilisés sur la nécessité de prendre activement part aux assises des comités techniques. Charles Booto à Ngon, le Directeur Général de l’Agence des Normes et de la Qualité, pilotait cette mission.

Près de 200 participants venant d’horizons divers : micro-finance, énergie, agroalimentaire, agro-industrie, environnement, télécommunications, pour ne citer que ceux-là, face à des experts professionnellement rompus à la tâche et ayant la maîtrise parfaite de leurs sujets. Le séminaire, conjointement organisé par l’ANOR et le GICAM, sur la participation des opérateurs économiques aux travaux de normalisation, a comblé toutes les attentes : organisationnel, présence massive des chefs d’entreprises membres du Groupement inter patronal du Cameroun, exposés riches et instructifs présentés par des responsables des directions opérationnelles de l’Agence des Normes et de la Qualité.

Exposés

Mme Nathalie Noah, Directeur des Normes, s’est attardé sur le processus de normalisation au Cameroun. Elle a expliqué le processus d’élaboration des normes au Cameroun, qui peut y prendre part et son financement. Jean-Pierre Foka, le Sous-directeur de la Formation à l’ANOR, a quant à lui entretenu l’auditoire sur le rôle, les missions et la vision des dirigeants de l’Anor. Il était question ici de présenter l’entreprise que dirige Charles Booto à Ngon dans toutes ses dimensions.

Enfin, Mme Gouabe Epée du Groupe ADRH APAVE s’est intéressée sur le volet très important de l’apport des normes et de la normalisation pour les entreprises. Cet exposé expliquait les raisons pour lesquelles les entreprises qui se veulent compétitives et performantes doivent s’arrimer aux normes.

Témoignages

Les participants au séminaire du 17 février 2015 dans la salle de conférences du GICAM à Douala, ont eu droit à des témoignages édifiants de quelques chefs d’entreprises. Cet exercice visait à démontrer à l’assistance présente aux débats que la qualité est devenue un critère de base essentiel sur lequel se mesurent les performances de toute structure en quête de profit.

Pour n’avoir par exemple pas respecté les normes en matière de traitement des poteaux utilisés par ENEO pour alimenter ses clients, le Directeur Général Adjoint a révélé que l’entreprise chargée d’exercer cette activité pourrait se voir retirer le marché avec des pertes considérables au niveau de son chiffre d’affaires. A l’opposé, les bénéfices générés par la SOSUCAM en matière de respect des normes dans le domaine de l’industrie sucrière se chiffrent à plusieurs milliards de F CFA.

Au cours des échanges qui ont suivi ces exposés, panelistes et chefs d’entreprises ont partagé sur les enjeux et les défis des normes avec un engagement pris par l’une des parties d’emprunter le train de la normalisation, en prenant une part active aux comités techniques, pour un Cameroun émergeant à l’horizon 2035.

Une reconnaissance internationale satisfaisante

Mis en ligne le 17 Sep 2015

La coopĂ©ration constitue un pan important pour la mise sur pied d’une vĂ©ritable infrastructure qualitĂ© sur le plan national. Dans l’une de…

Lire la suite »

CHARLES BOOTO A NGON : « ANOR : Preparation for product marking program »

Mis en ligne le 06 FĂ©v 2018

The General Manager of Standards and Quality Agency confronted the press on news about the presence of non-compliant refined vegetable oil…

Lire la suite »

Le Cameroun est nommé coordonnateur pour l’Afrique des activités du Codex Alimentarius

Mis en ligne le 07 Jui 2011

La Commission du Codex Alimentarius du Programme FAO/OMS des normes alimentaires, qui s’est réunie en session depuis lundi dernier à Genève ...

Lire la suite »


© Copyright 2018 - ANOR