Wednesday 28 Jun 2017 - 00:00:00


Formulaire d'enregistrement

L’importateur a l’obligation d’informer son fournisseur des exigences relatives au Programme et son caractère obligatoire. La procédure est initiée par l’exportateur via le formulaire ci-dessous, à partir duquel il pourra choisir l’un des organismes d’évaluation de la conformité mandatés.

Veuillez renseigner correctement le(s) champ(s) suivant(s) :

  • Importateur
    Exportateur
  • Nom de l'importateur
    Nom de l'exportateur
  • Téléphone de l'importateur
    Téléphone de l'exportateur
  • E-mail de l'importateur
    E-mail de l'exportateur
  • Adresse de l'importateur
    Adresse de l'exportateur
  • Numéro de la DI
  • Organismes d’évaluation de la conformité
  • Type de chargement

To concretize the determination to usher our country into lasting modernity, and protect and safeguard the economy and national interests, the Prime Minister, Head of Government, signed Decree No. 2015/1875/PM of 1 July 2015 to establish and lay down conditions for implementing the Programme for Pre-shipment Conformity Assessment of Goods to be Imported into the Republic of Cameroon which is scheduled to start on 31 August 2016 (bill of lading date for sea shipments or date of issue of the airway bill for air shipments). PECAE applies to goods all or part of whose standards have become mandatorily applicable.

The Programme is implemented without prejudice to the functions and powers devolved on technical ministries and sector services by current laws and regulations on the inspection of the various products imported into Cameroon. The pre-shipment conformity assessment operations are conducted on behalf of the State of Cameroon by accredited and duly approved bodies. In the pilot phase to cover a two-year period, the State has entrusted the implementation of the programme to Société Générale de Surveillance (SGS) S.A. and INTERTEK INTERNATIONAL LIMITED, under the supervision the Standards and Quality Agency (ANOR).

1. Initiation of Procedure

The importer must inform his supplier of the requirements of the programme and its mandatory nature. The procedure is initiated by the exporter through ANOR’s website: www.anorcameroun.info/pecae, from where he can choose one of the mandated conformity assessment bodies.

2. Request for Certification

The exporter completes the Request for Certification and submits it to the mandated conformity assessment body of his choice. He attaches to the request all the supporting documents required by the conformity assessment body chosen. At this stage, the exporter may submit a Request for Registration or Licensing of export products to the chosen mandated conformity assessment body from the country of export.

3. Documentary Review

The conformity assessment body chosen reviews documents according to the procedure in force and assesses risks in order to determine, from methods A, B or C, the verification method applicable to the product and to the transaction.

Method A

This method applies to all exporters of Cameroon-bound goods whose shipments are not homogenous, or who ship sensitive products requiring enhanced control on quality and conformity with applicable Cameroonian standards.

Method B

This method applies to exporters with homogenous shipments to Cameroon. Method B offers a light procedure as goods consignments are not systematically subject to all the assessment interventions. To be able to register their products and enjoy the benefits under method B, exporters are required to have made at least three (3) successive shipments of conformant goods under method A.

When it is established that all the registration requirements have been fulfilled, an Attestation of Registration is issued for a one-year period. It is renewable on condition that the exporter continuously proves that the product(s) concerned conforms (conform) to the technical regulations and the standards in force.

Even if a product is registered, analyses and tests by an accredited laboratory, and inspections could be required to ensure continuous conformity. The frequency of these operations is defined according to the risk related to the product and its use. In all cases, at least one physical inspection of the product will be conducted every three (3) months by the conformity assessment body.

Method C

This method applies to product(s) homologated by their manufacturers and the regular conformity of whose shipments must have been established. It leads to the issuance of a License related to the product(s) concerned and the manufacturer, and valid for a period laid down by ANOR.

Under this method, and given the trust in the manufacturer and the product concerned, only one documentary review is carried out. Physical inspections and testing are not systematic. However, the conformity assessment body reserves the right to inspect goods consignments randomly or at the request of ANOR in order to check the consistency and continuity of their conformity with the technical regulations and the standards in force. In all cases, at least one physical inspection of the products registered will be conducted every six (6) months.

The diagram below summarizes the structure of PECAE certification.

The under-mentioned products are mandatorily subject to verification method A :

  1. sugar ;
  2. cereals and legumes such as rice, wheat, beans, etc. as well as their flour ;
  3. fertilizers ;
  4. animal and fisheries products (fresh and frozen – unprocessed) ;
  5. fresh dairy product ;
  6. fresh farm produce ;
  7. used or second-hand goods ;
  8. food oils ;
  9. cosmetics ;

4. Quality Control

Quality control (inspection, laboratory analyses, trials, testing and audits) is conducted following the appropriate verification method (method A, B or C). It is effective only after the exporter has paid the invoice of the requested conformity assessment service to the chosen assessment body.

The cost of the said service depends on the conformity assessment method adopted. The price scale for these services is detailed as follows :

MethodFee (as % of declared FOB value)Minimum Fee (in CFAF)Maximum Fee (in CFAF)
A0.45%175 218 – 196 787*4 088 420 – 4 591 699*
B0.40%175 218 – 196 787*4 088 420 – 4 591 699*
C0.27%175 218 – 196 787*4 088 420 – 4 591 699*

Table 1: Fee Schedule * Indicative Price

Number of Products Annual Registration or Licensing Fee (in CFAF)
First 15 products219 023 – 245 984*
Every additional product (above 15)11 685 – 13 119* (per product)

Table 2: Registration Fee Schedule * Indicative price

Quality control is conducted in accordance with the regulatory and normative requirements in force. It leads to the production of an inspection report submitted to the exporter.

Where the laboratory analysis documents or any other documents needed for conformity assessment are not available or are deemed inadmissible, the conformity assessment body carries out samplings, testing and analyses through an accredited and approved laboratory chosen by the exporter or, failing that, by the conformity assessment body. Related fees are borne by the exporter.

5. Issuance of Attestation of Conformity

An Attestation of Conformity is issued when all the product conformity requirements have been fulfilled; where appropriate, a Non-Conformity Report is issued.

Depending on the case, one (1) original of the Attestation of Conformity or the Non-Conformity Report is issued to the exporter within one working day maximum with respect to air shipments, or three (3) working days maximum for sea shipments. Such timeframes start running from :

  1. the date of receipt of the inspection report, subject to the timeframes for any laboratory analyses (case of method A);
  2. the date of documentary review and, possibly, the date of production of the inspection/assessment report (case of method B or C).

The validity of the Attestation of Conformity issued by the conformity assessment body is three (3) months. Beyond this period, a new Request for Inspection must be submitted by the exporter.

6. Issuance of Certificate of Conformity

ANOR issues the secured original of the Certificate of Conformity to the exporter within one (1) working day maximum with respect to air shipments, and two (2) working days maximum for sea shipments. The said timeframes start running from the date of receipt of the Attestation of Conformity.

The Certificate of Conformity is mandatory for customs clearance of goods that fall under the Programme and during subsequent regulatory inspection activities.

In case of disputes over conformity assessment results, the exporter may seek settlement by ANOR through his partner in Cameroon.


En vue de traduire dans les faits la volonté d’inscrire durablement notre pays dans la modernité, de protéger et sauvegarder l’économie et les intérêts nationaux, le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, a signé le décret n°2015/1875/PM du 01 juillet 2015 instituant et fixant les modalités de mise en œuvre du Programme d’Evaluation de la Conformité Avant Embarquement des marchandises importées en République du Cameroun, dont le démarrage est fixé au 31 août 2016 (date de connaissement pour les expéditions par voie maritime ou date d’émission de la lettre de transport aérien pour les expéditions par voie aérienne). Le PECAE est appliqué aux marchandises sont celles dont tout ou partie des normes sont rendues d’application obligatoire.

Le Programme est mis en œuvre sans préjudice des attributions et prérogatives dévolues aux ministères techniques et aux administrations sectorielles par les lois et règlements en vigueur en matière de contrôles divers des produits importés au Cameroun. Les opérations d’évaluation de la conformité avant embarquement sont réalisées au nom de l’Etat du Cameroun par des organismes accrédités et dûment agréés. Dans sa phase pilote, soit deux (2) ans, l’Etat confie à la Société Générale de Surveillance (SGS) S.A. et à INTERTEK INTERNATIONAL LIMITED, sous la supervision de l’Agence des Normes et de la Qualité (ANOR), la charge de l’exécution de ce Programme.

1. Initiation de la procédure

L’importateur a l’obligation d’informer son fournisseur des exigences relatives au Programme et son caractère obligatoire. La procédure est initiée par l’exportateur à partir du formulaire prévu à cet effet et à partir duquel il pourra choisir l’un des organismes d’évaluation de la conformité mandatés.

2. Demande de Certification

L’exportateur remplit la Demande de Certification disponible auprès de l'organisme d'évaluation de la conformité mandaté de son choix, et la lui transmet. Il joint à cette demande tous les justificatifs requis par l’organisme choisi. Une Demande d’Enregistrement ou de Mise sous Licence des produits à exporter peut également être déposée au cours de cette étape par l’exportateur depuis le pays d’exportation, auprès de l’organisme d’évaluation de la conformité mandaté choisi.

3. Vérification Documentaire

L’organisme d’évaluation de la conformité choisi, procède à la vérification documentaire selon la procédure en vigueur et à une analyse des risques afin de déterminer la méthode de vérification applicable au produit et à la transaction parmi les méthodes A, B ou C.

Méthode A

Cette méthode s’applique à tous les exportateurs de marchandises à destination du Cameroun dont les envois ne sont pas réguliers, ou qui expédient des produits sensibles nécessitant un contrôle renforcé de la qualité et de la conformité aux normes camerounaises applicables.

Méthode B

Cette méthode s’applique à tous les exportateurs avec des envois réguliers à destination du Cameroun. La méthode B offre une procédure allégée, car les cargaisons des produits ne sont pas systématiquement soumises à toutes les interventions. Pour pouvoir enregistrer leurs produits et bénéficier des avantages de la méthode B, les exportateurs doivent avoir expédié au moins trois (03) fois successivement des marchandises avec des produits conformes suivant la méthode A.

Lorsqu’il est prouvé que toutes les exigences requises pour l’enregistrement sont remplies, une Attestation d’Enregistrement est émise. Ladite Attestation est valide pour une période d’un an. Elle est renouvelable, à condition que l’exportateur prouve continuellement que le(s) produit(s) concerné(s) est(sont) conforme(s) aux règlementations techniques et aux normes en vigueur.

Même si un produit est enregistré, des analyses/tests, réalisés par un laboratoire accrédité et des inspections pourront être exigés pour s’assurer de la continuité de sa conformité. La fréquence de ces interventions est définie en fonction du risque lié au produit et à son utilisation. Dans tous les cas, au moins une inspection physique du produit enregistré sera réalisée tous les trois (03) mois par l’organisme d’évaluation de la conformité.

Méthode C

Cette méthode s’applique au(x) produit(s) homologué(s) par leurs fabricants et pour lesquels la conformité régulière de leurs expéditions aura été démontrée. Elle donne lieu à l’émission d’une Licence liée au(x) produit(s) concerné(s) et au fabricant.

Sous cette méthode, au vu de la confiance accordée au fabricant et au produit concerné, seule une vérification documentaire est réalisée. Les inspections physiques et tests ne sont pas systématiques. Cependant l’organisme d’évaluation de la conformité se réserve le droit d’inspecter aléatoirement ou sur la demande de l’ANOR des envois de marchandises afin de vérifier la cohérence et la continuité de leur conformité aux règlementations techniques et aux normes en vigueur. Dans tous les cas, au moins une inspection physique des produits enregistrés sera réalisée tous les six (06) mois.

Le schéma ci après résume la structure de certification du PECAE.

La licence délivrée est valide pour une durée fixée par l’ANOR. Les produits ci-dessous mentionnés sont obligatoirement soumis à la méthode de vérification A. Il s’agit notamment :

  1. du sucre ;
  2. des céréales et légumineuses telles que le riz, le blé, les haricots, le maïs, etc. ainsi que leur farine ;
  3. des engrais ;
  4. des produits animaux et de la pêche (frais et congelés – pas traitées) ;
  5. des produits laitiers frais ;
  6. des produits agricoles frais ;
  7. des biens usagés ou d’occasion ;
  8. des matériels et équipements électriques ;
  9. des huiles alimentaires ;
  10. des cosmétiques.

4. Contrôle qualité

Le contrôle qualité (inspection, analyses de laboratoire, essais, tests et audits) est effectué suivant la méthode de vérification adéquate (méthode A, B ou C). Il n’est effectif qu’après paiement, par l’exportateur, de la facture relative au service d’évaluation de la conformité à pourvoir, auprès de l’organisme choisi.

Le coût dudit service est fonction de la méthode d’évaluation de la conformité retenue. La grille des prix de ces prestations est disponible sur notre page.

Le contrôle qualité est effectué conformément aux exigences réglementaires et normatives en vigueur. Il donne lieu à la production d’un rapport d’inspection adressé à l’exportateur.

Lorsque les documents d’analyse de laboratoire ou tout autre document nécessaire à l’évaluation de la conformité ne sont pas disponibles ou sont jugés irrecevables, l’organisme d’évaluation de la conformité procède à des échantillonnages, tests, analyses via un laboratoire accrédité et agréé, choisi par l’exportateur, ou à défaut par l’organisme. Les frais y relatifs sont supportés par l’exportateur.

5. Emission de l’Attestation de Conformité

Une Attestation de Conformité est émise lorsque l’ensemble des exigences relatives à la conformité du produit ont été remplies ; le cas échéant, un Rapport de Non-Conformité est délivré.

Suivant le cas, un (01) original de l’Attestation de Conformité ou du Rapport de Non-Conformité est délivré à l’exportateur dans un délai d’un (01) jour ouvré maximum s’agissant d’une expédition par voie aérienne ou de trois (03) jours ouvrés maximum pour ce qui est d’une expédition par voie maritime. Lesdits délais courent à partir de :

  1. la date de réception du rapport d’inspection, sous réserve des délais d’analyses de laboratoire éventuels (cas de la méthode A);
  2. la date de vérification documentaire et éventuellement de celle de production du rapport d’inspection/évaluation (cas de la méthode B ou C).

La validité de l’Attestation de Conformité délivrée par l’organisme d’évaluation de la conformité est de trois (03) mois. Au-delà de ce délai, une nouvelle Demande d’Inspection doit être déposée par l’exportateur.

6. Délivrance du Certificat de Conformité

L’ANOR procède à la délivrance de l’original sécurisé du Certificat de Conformité à l’importateur, dans un délai d’un (01) jour ouvré maximum lorsqu’il s’agit d’une expédition par voie aérienne ou de deux (02) jours ouvrés maximum pour une expédition par voie maritime. Lesdits délais courent à partir de la date de réception de l’Attestation de Conformité. Le Certificat de Conformité est obligatoire au dédouanement des marchandises soumises au Programme et lors des activités de contrôle réglementaire ultérieures.


En cas de contestation des résultats de l’évaluation de la conformité, l’exportateur peut faire appel de la décision auprès de l’ANOR via son partenaire au Cameroun.

Adresse :Ancien Immeuble Banque Mondiale, Carrefour ELECAM Bastos, BP 14966 Yaoundé - Cameroun
E-mail :contact@anorcameroun.info
Tél. Fax :(237) 222 206 368


Lors de l'étape de vérification documentaire par l'organisme d'évaluation de la conformité mandaté choisi, une analyse de risque liées au produit et à la transaction est effectué selon la procédure de ce dernier. Cette analyse va dépendre :

- du danger potentiel du produit à expédier pour le consommateur camerounais ;
- de la fréquence d'exportation de l'opérateur économique et du produit à expédier vers le Cameroun ;
- du capital qualité du fournisseur du produit à expédier ;
- de l'origine géographique du produit à expédier.

A l'issue de cette analyse, une des trois méthodes d'évaluation de la conformité : A, B ou C est proposée à l'exportateur qui l'accepte avant toute réalisation de contrôle qualité.


L’entrée en vigueur du PECAE abroge toute pratique antérieure contraire, notamment celle relative à la délivrance des Attestations de Vérification Documentaire (AVD). Cependant une période transitoire de 03 (trois) mois du 31 aout au 30 novembre 2016 est prévue pour les importateurs détenteurs d'Attestation de Vérification Documentaire (AVD) conformes et valide durant cette période, délivrés par l'ANOR. Ces AVD valides, permettront alors d'effectuer les formalités de dédouanement jusqu'au 30 novembre 2016.

Durant cette période toute nouvelle demande d'évaluation de la conformité de produit soumis au PECAE à expédier ou toute demande de prorogation ou renouvellement d'AVD arrivé à expiration seront soumises à la procédure de certification du PECAE via l'un des organismes d'évaluation de la conformité mandaté.

Activités d’évaluation de la conformité à destinationActivités d’évaluation de la conformité avant embarquement
Qui est concerné ?Marchandises dont les AVD sont valides pendant la période transitoire- Marchandises sans AVD
- Marchandises avec AVD prorogeables ou renouvelables
Quel est le document de dédouanement ?AVDCertificat de conformité
Comment se fait l’évaluation de la conformité ?L’ANOR inspecte et délivre un Certificat de Conformité à destinationSGS ou Intertek applique la procédure d’évaluation de la conformité du PECAE


Dès le 01 décembre 2016, soit après la période transitoire, les Attestations de Vérification Documentaire (AVD) seront interdits et seuls les Certificats de Conformité délivrés par l'ANOR selon la procédure de certification du PECAE seront admis pour formalités de dédouanement et les contrôles réglementaires ultérieurs, des marchandises soumises au Programme.


Cliquez ici pour télécharger la liste des normes rendues d'application obligatoire

Recherche rapide :

Cliquez ici pour réinitialiser

Référence du règlement technique Domaine d’activité Référence des normes camerounaises continues dans le règlement technique
01 Arrêté n °0020 /MINDIC/DDI/CNQ du 21 août 2000 portant homologation de la norme des sacs en jute utilisés sur le territoire national Technologie et produits alimentaires -
02 Arrêté n °CF 002 /MINDIC/CAB du 06 Janvier 2004 rendant d’application obligatoire la norme sur le pain, sur l’ensemble du territoire national Technologie et produits alimentaires NC 213: 2003, Norme sur le Pain
03 Arrêté n °029 / MINIMIDT/ CAB/ du 26 mars 2007 rendant d’application obligatoire les normes homologuées par le Comité Technique CT02 les 16 janvier et 22 février 2007 Technologie et produits alimentaires NC 09 : 2001-02, Rev.1 (2007) norme pour les jus des fruits
04 Arrêté n °029 / MINIMIDT/ CAB/ du 26 mars 2007 rendant d’application obligatoire les normes homologuées par le Comité Technique CT02 les 16 janvier et 22 février 2007 Technologie et produits alimentaires NC 11 : 2001-02, Rev.1 (2007) des sucres
05 Arrêté n °029 / MINIMIDT/ CAB/ du 26 mars 2007 rendant d’application obligatoire les normes homologuées par le Comité Technique CT02 les 16 janvier et 22 février 2007 Technologie et produits alimentaires NC 10 : 2001-02, Rev1 (2007) norme des nectars de fruit
06 Arrêté n °029 / MINIMIDT/ CAB/ du 26 mars 2007 rendant d’application obligatoire les normes homologuées par le Comité Technique CT02 les 16 janvier et 22 février 2007 Technologie et produits alimentaires NC 15 : 2001-0, Rev.1 (2007) des confitures et de gelées
07 Arrêté n °029 / MINIMIDT/ CAB/ du 26 mars 2007 rendant d’application obligatoire les normes homologuées par le Comité Technique CT02 les 16 janvier et 22 février 2007 Technologie et produits alimentaires NC 206 : 2003-02, Rev.1 (2007) des boissons rafraichissantes sans alcools
08 Arrêté n °029 / MINIMIDT/ CAB/ du 26 mars 2007 rendant d’application obligatoire les normes homologuées par le Comité Technique CT02 les 16 janvier et 22 février 2007 Technologie et produits alimentaires NC 208 : 2003-02, Rev.1 (2007) des boissons alcoolisées à base de céréales
09 Arrêté n °029 / MINIMIDT/ CAB/ du 26 mars 2007 rendant d’application obligatoire les normes homologuées par le Comité Technique CT02 les 16 janvier et 22 février 2007 Technologie et produits alimentaires NC 209 : 2003-02, Rev.1 (2007) du vin
10 Arrêté n °029 / MINIMIDT/ CAB/ du 26 mars 2007 rendant d’application obligatoire les normes homologuées par le Comité Technique CT02 les 16 janvier et 22 février 2007 Technologie et produits alimentaires NC 211: 2003-02, Rev.1 (2007) des apéritifs à base des produits vitivinicoles
11 Arrêté n °029 / MINIMIDT/ CAB/ du 26 mars 2007 rendant d’application obligatoire les normes homologuées par le Comité Technique CT02 les 16 janvier et 22 février 2007 Technologie et produits alimentaires NC 05: 2001-02, Rev.1 (2007) des eaux minérales naturelles
12 Arrêté n °029 / MINIMIDT/ CAB/ du 26 mars 2007 rendant d’application obligatoire les normes homologuées par le Comité Technique CT02 les 16 janvier et 22 février 2007 Technologie et produits alimentaires NC 207: 2003-02, Rev.1 (2007) de l’eau potable destinée à la consommation humaine
13 Arrêté n °029 / MINIMIDT/ CAB/ du 26 mars 2007 rendant d’application obligatoire les normes homologuées par le Comité Technique CT02 les 16 janvier et 22 février 2007 Technologie et produits alimentaires NC 06 : 2001-02, Rev.1 (2007) code d’usage international recommandé en matière d’hygiène pour le captage, l’exploitation et la commercialisation des eaux minérales naturelles
14 Arrêté n °00331 MINIMIDT/ SG/DNQ/CNQ/CJ du 11 mars 2009 rendant d’application obligatoire les normes des produits alimentaires Technologie et produits alimentaires NC 64 : 2001-02, code d’usage en matière d’hygiène pour les fruits séchés
15 Arrêté n °00331 MINIMIDT/ SG/DNQ/CNQ/CJ du 11 mars 2009 rendant d’application obligatoire les normes des produits alimentaires Technologie et produits alimentaires NC 20 : 2001-02, les jus de légumes
16 Arrêté n °00331 MINIMIDT/ SG/DNQ/CNQ/CJ du 11 mars 2009 rendant d’application obligatoire les normes des produits alimentaires Technologie et produits alimentaires NC 12 : 2001-02, miels
17 Arrêté n °00331 MINIMIDT/ SG/DNQ/CNQ/CJ du 11 mars 2009 rendant d’application obligatoire les normes des produits alimentaires Technologie et produits alimentaires NC 14: 2001-02, mélanges de nectars de fruits
18 Arrêté n °00331 MINIMIDT/ SG/DNQ/CNQ/CJ du 11 mars 2009 rendant d’application obligatoire les normes des produits alimentaires Technologie et produits alimentaires NC 17 : 2001-02, code d’usage international recommandé pour l’emballage et le transport des fruits et légumes frais
19 Arrêté n °00331 MINIMIDT/ SG/DNQ/CNQ/CJ du 11 mars 2009 rendant d’application obligatoire les normes des produits alimentaires Technologie et produits alimentaires NC 29 : 2001-02, code d’usage international recommandé pour l’hygiène des fruits séchés
20 Arrêté n °00331 MINIMIDT/ SG/DNQ/CNQ/CJ du 11 mars 2009 rendant d’application obligatoire les normes des produits alimentaires Technologie et produits alimentaires NC 92 : 2002-03, le riz
21 Arrêté n °00331 MINIMIDT/ SG/DNQ/CNQ/CJ du 11 mars 2009 rendant d’application obligatoire les normes des produits alimentaires Technologie et produits alimentaires NC 73 : 2002-03, la margarine
22 Arrêté n °00331 MINIMIDT/ SG/DNQ/CNQ/CJ du 11 mars 2009 rendant d’application obligatoire les normes des produits alimentaires Technologie et produits alimentaires NC 75 : 2002-03, la minarine
23 Arrêté n °00331 MINIMIDT/ SG/DNQ/CNQ/CJ du 11 mars 2009 rendant d’application obligatoire les normes des produits alimentaires Technologie et produits alimentaires NC 76 : 2002-03, la mayonnaise
24 Arrêté n °00331 MINIMIDT/ SG/DNQ/CNQ/CJ du 11 mars 2009 rendant d’application obligatoire les normes des produits alimentaires Technologie et produits alimentaires NC 214 : 2004-03, les biscuits
25 Arrêté n °00331 MINIMIDT/ SG/DNQ/CNQ/CJ du 11 mars 2009 rendant d’application obligatoire les normes des produits alimentaires Technologie et produits alimentaires NC 79 : 2002-03, code d’usages international recommandé pour l’entreposage et le transport des huiles et graisses comestibles en vrac
26 Arrêté n °00331 MINIMIDT/ SG/DNQ/CNQ/CJ du 11 mars 2009 rendant d’application obligatoire les normes des produits alimentaires Technologie et produits alimentaires NC 98 : 2002-03 code d’usage international recommandé en matière d’hygiène pour les arachides (cacahuètes)
27 Arrêté n °00331 MINIMIDT/ SG/DNQ/CNQ/CJ du 11 mars 2009 rendant d’application obligatoire les normes des produits alimentaires Technologie et produits alimentaires NC 115 : 2002-04 norme générale pour l’utilisation des termes de laiterie
28 Arrêté n °00331 MINIMIDT/ SG/DNQ/CNQ/CJ du 11 mars 2009 rendant d’application obligatoire les normes des produits alimentaires Technologie et produits alimentaires NC 116 : 2002-04, norme pour le beurre
29 Arrêté n °00331 MINIMIDT/ SG/DNQ/CNQ/CJ du 11 mars 2009 rendant d’application obligatoire les normes des produits alimentaires Technologie et produits alimentaires NC 118 : 2002-04  Rév (2008) norme pour les laits concentrés
30 Arrêté n °00331 MINIMIDT/ SG/DNQ/CNQ/CJ du 11 mars 2009 rendant d’application obligatoire les normes des produits alimentaires Technologie et produits alimentaires NC 119 : 2002-04  Rév (2008) norme pour les laits concentrés  sucrés
31 Arrêté n °00331 MINIMIDT/ SG/DNQ/CNQ/CJ du 11 mars 2009 rendant d’application obligatoire les normes des produits alimentaires Technologie et produits alimentaires NC 120 : 2002-04 norme pour le fromage
32 Arrêté n °00331 MINIMIDT/ SG/DNQ/CNQ/CJ du 11 mars 2009 rendant d’application obligatoire les normes des produits alimentaires Technologie et produits alimentaires NC 121 : 2002-04 norme pour le fromage  de lactosérum
33 Arrêté n °00331 MINIMIDT/ SG/DNQ/CNQ/CJ du 11 mars 2009 rendant d’application obligatoire les normes des produits alimentaires Technologie et produits alimentaires NC 122 : 2002-04 norme pour le fromage  fondu et le fromage fondu pour tartine portant un nom de variété
34 Arrêté n °00331 MINIMIDT/ SG/DNQ/CNQ/CJ du 11 mars 2009 rendant d’application obligatoire les normes des produits alimentaires Technologie et produits alimentaires NC 123 : 2002-04 norme pour le fromage  fondu et le fromage fondu pour tartine
35 Arrêté n °00331 MINIMIDT/ SG/DNQ/CNQ/CJ du 11 mars 2009 rendant d’application obligatoire les normes des produits alimentaires Technologie et produits alimentaires NC 124 : 2002-04 norme pour les préparations à base de fromage fondu et le fromage fondu
36 Arrêté n °00331 MINIMIDT/ SG/DNQ/CNQ/CJ du 11 mars 2009 rendant d’application obligatoire les normes des produits alimentaires Technologie et produits alimentaires NC 125 : 2002-04 norme pour la crème destinée à la consommation directe
37 Arrêté n °00331 MINIMIDT/ SG/DNQ/CNQ/CJ du 11 mars 2009 rendant d’application obligatoire les normes des produits alimentaires Technologie et produits alimentaires NC 126 : 2002-04 norme pour le yogourt (yaourt) et le yogourt sucré (yogourt sucré)
38 Arrêté n °00331 MINIMIDT/ SG/DNQ/CNQ/CJ du 11 mars 2009 rendant d’application obligatoire les normes des produits alimentaires Technologie et produits alimentaires NC 127 : 2002-04 norme pour le yogourt (yaourt) aromatisé et les produits traités thermiquement après fermentation
39 Arrêté n °00331 MINIMIDT/ SG/DNQ/CNQ/CJ du 11 mars 2009 rendant d’application obligatoire les normes des produits alimentaires Technologie et produits alimentaires NC 130 : 2002-04 Rév.1 (2008) norme pour les laits en poudre et la crème en poudre
40 Arrêté n °00331 MINIMIDT/ SG/DNQ/CNQ/CJ du 11 mars 2009 rendant d’application obligatoire les normes des produits alimentaires Technologie et produits alimentaires NC 128 : 2002-04 , norme pour les poudres de lactosérum
41 Arrêté n °00331 MINIMIDT/ SG/DNQ/CNQ/CJ du 11 mars 2009 rendant d’application obligatoire les normes des produits alimentaires Technologie et produits alimentaires NC 190 : 2002-04 , les préparations pour nourrissons
42 Arrêté n °00331 MINIMIDT/ SG/DNQ/CNQ/CJ du 11 mars 2009 rendant d’application obligatoire les normes des produits alimentaires Technologie et produits alimentaires NC 153 : 2002-04 , les produits de type sardine en conserve
43 Arrêté n °00331 MINIMIDT/ SG/DNQ/CNQ/CJ du 11 mars 2009 rendant d’application obligatoire les normes des produits alimentaires Technologie et produits alimentaires NC 164 : 2002-04 code d’usage international recommandé pour le poisson frais
44 Arrêté n °00331 MINIMIDT/ SG/DNQ/CNQ/CJ du 11 mars 2009 rendant d’application obligatoire les normes des produits alimentaires Technologie et produits alimentaires NC 165 : 2002-04 code d’usage international recommandé pour le poisson, les crustacés et les mollusques en conserves (appertisés)
45 Arrêté n °00331 MINIMIDT/ SG/DNQ/CNQ/CJ du 11 mars 2009 rendant d’application obligatoire les normes des produits alimentaires Technologie et produits alimentaires NC 166 : 2002-04 code d’usage international recommandé pour le poisson congelé
46 Arrêté n °00331 MINIMIDT/ SG/DNQ/CNQ/CJ du 11 mars 2009 rendant d’application obligatoire les normes des produits alimentaires Technologie et produits alimentaires NC 167 : 2002-04 code d’usage international recommandé pour les crevettes
47 Arrêté n °00331 MINIMIDT/ SG/DNQ/CNQ/CJ du 11 mars 2009 rendant d’application obligatoire les normes des produits alimentaires Technologie et produits alimentaires NC 170 : 2002-04, code d’usage international recommandé pour le poisson fumé
48 Arrêté n °00331 MINIMIDT/ SG/DNQ/CNQ/CJ du 11 mars 2009 rendant d’application obligatoire les normes des produits alimentaires Technologie et produits alimentaires NC 171: 2002-04, code d’usage international recommandé pour le poisson salé
49 Arrêté n °00331 MINIMIDT/ SG/DNQ/CNQ/CJ du 11 mars 2009 rendant d’application obligatoire les normes des produits alimentaires Technologie et produits alimentaires NC 172 : 2002-04, code d’usage international recommandé pour le haché préparé par séparation mécanique
50 Arrêté n °00331 MINIMIDT/ SG/DNQ/CNQ/CJ du 11 mars 2009 rendant d’application obligatoire les normes des produits alimentaires Technologie et produits alimentaires NC 173: 2002-04, code d’usage international recommandé pour les crabes
51 Arrêté n °00331 MINIMIDT/ SG/DNQ/CNQ/CJ du 11 mars 2009 rendant d’application obligatoire les normes des produits alimentaires Technologie et produits alimentaires NC 174: 2002-04, code d’usage international recommandé pour les produits de la pêche congelés, enrobés de pâte à frire et/ou panés
52 Arrêté n °00331 MINIMIDT/ SG/DNQ/CNQ/CJ du 11 mars 2009 rendant d’application obligatoire les normes des produits alimentaires Technologie et produits alimentaires NC 175: 2002-04, le corned beef
53 Arrêté n °00331 MINIMIDT/ SG/DNQ/CNQ/CJ du 11 mars 2009 rendant d’application obligatoire les normes des produits alimentaires Technologie et produits alimentaires NC 176: 2002-04, le luncheon meat
54 Arrêté n °00331 MINIMIDT/ SG/DNQ/CNQ/CJ du 11 mars 2009 rendant d’application obligatoire les normes des produits alimentaires Technologie et produits alimentaires NC 177: 2002-04, le jambon cuit
55 Arrêté n °00331 MINIMIDT/ SG/DNQ/CNQ/CJ du 11 mars 2009 rendant d’application obligatoire les normes des produits alimentaires Technologie et produits alimentaires NC 178: 2002-04, l’épaule de porc cuit
56 Arrêté n °00331 MINIMIDT/ SG/DNQ/CNQ/CJ du 11 mars 2009 rendant d’application obligatoire les normes des produits alimentaires Technologie et produits alimentaires NC 180: 2002-04, les bouillons et consommés
57 Arrêté n °00331 MINIMIDT/ SG/DNQ/CNQ/CJ du 11 mars 2009 rendant d’application obligatoire les normes des produits alimentaires Technologie et produits alimentaires NC 183: 2002-04, code d’usages international recommandé en matière d’hygiène pour la viande fraiche
58 Arrêté n °00331 MINIMIDT/ SG/DNQ/CNQ/CJ du 11 mars 2009 rendant d’application obligatoire les normes des produits alimentaires Technologie et produits alimentaires NC 184: 2002-04, code d’usages international recommandé en matière d’hygiène pour les produits traités à base de viande et de chair de volaille
59 Arrêté n °00331 MINIMIDT/ SG/DNQ/CNQ/CJ du 11 mars 2009 rendant d’application obligatoire les normes des produits alimentaires Technologie et produits alimentaires NC 185: 2002-04, code d’usages international recommandé en matière d’hygiène pour le traitement de la volaille
60 Arrêté n °00331 MINIMIDT/ SG/DNQ/CNQ/CJ du 11 mars 2009 rendant d’application obligatoire les normes des produits alimentaires Technologie et produits alimentaires NC 186: 2002-04, code d’usages international recommandé en matière d’hygiène pour le gibier
61 Arrêté n °00331 MINIMIDT/ SG/DNQ/CNQ/CJ du 11 mars 2009 rendant d’application obligatoire les normes des produits alimentaires Technologie et produits alimentaires NC 187: 2002-04 code d’usages international recommandé pour la production d’entreposage et la composition de la viande et de la chair de volaille séparées mécaniquement, et destinées à une transformation ultérieure
62 Arrêté n °00331 MINIMIDT/ SG/DNQ/CNQ/CJ du 11 mars 2009 rendant d’application obligatoire les normes des produits alimentaires Technologie et produits alimentaires NC 191 : 2002-04 les aliments diversifiés de l’enfance (Baby Foods)
63 Arrêté n °00331 MINIMIDT/ SG/DNQ/CNQ/CJ du 11 mars 2009 rendant d’application obligatoire les normes des produits alimentaires Technologie et produits alimentaires NC 194 : 2002-04 les mentions d’étiquetage et les allégations concernant les aliments diététiques ou de régime préemballés
64 Arrêté n °00331 MINIMIDT/ SG/DNQ/CNQ/CJ du 11 mars 2009 rendant d’application obligatoire les normes des produits alimentaires Technologie et produits alimentaires NC 197 : 2002-04 les préparations alimentaires utilisées dans les régimes amaigrissants
65 Arrêté n °00331 MINIMIDT/ SG/DNQ/CNQ/CJ du 11 mars 2009 rendant d’application obligatoire les normes des produits alimentaires Technologie et produits alimentaires NC 198 : 2002-04 les préparations alimentaires utilisées dans les régimes amaigrissants à valeur énergétique très faible
66 Arrêté n °00331 MINIMIDT/ SG/DNQ/CNQ/CJ du 11 mars 2009 rendant d’application obligatoire les normes des produits alimentaires Technologie et produits alimentaires NC 215: 2004-09 management de la qualité et de la sécurité dans le transport par autobus
67 Arrêté n °00331 MINIMIDT/ SG/DNQ/CNQ/CJ du 11 mars 2009 rendant d’application obligatoire les normes des produits alimentaires Technologie et produits alimentaires NC 233: 2004-17 le code d’usage en matière pour les aliments pré cuisinés et cuisine en restauration collective
68 Arrêté n °00331 MINIMIDT/ SG/DNQ/CNQ/CJ du 11 mars 2009 rendant d’application obligatoire les normes des produits alimentaires Technologie et produits alimentaires NC 216: 2004-17 management et du service à la clientèle dans l’hôtellerie
69 Arrêté n °00331 MINIMIDT/ SG/DNQ/CNQ/CJ du 11 mars 2009 rendant d’application obligatoire les normes des produits alimentaires Technologie et produits alimentaires NC 30: 2001-20 codes d’usage international recommandé. Principes généraux d’hygiène alimentaire
70 Arrêté n °00331 MINIMIDT/ SG/DNQ/CNQ/CJ du 11 mars 2009 rendant d’application obligatoire les normes des produits alimentaires Technologie et produits alimentaires NC 31: 2001-20 norme générale pour les additifs alimentaires
71 Arrêté n °00331 MINIMIDT/ SG/DNQ/CNQ/CJ du 11 mars 2009 rendant d’application obligatoire les normes des produits alimentaires Technologie et produits alimentaires NC 39: 2001-20 code d’usages en matière d’hygiène pour les épices et plantes aromatiques sèches
72 Arrêté n °00331 MINIMIDT/ SG/DNQ/CNQ/CJ du 11 mars 2009 rendant d’application obligatoire les normes des produits alimentaires Technologie et produits alimentaires NC 42: 2001-20 lignes directives pour les inspections visuelles des lots de conserves quant aux défauts inacceptables
73 Arrêté n °00331 MINIMIDT/ SG/DNQ/CNQ/CJ du 11 mars 2009 rendant d’application obligatoire les normes des produits alimentaires Technologie et produits alimentaires NC 38: 2001-20 directrices concernant l’étiquetage nutritionnel.
74 Arrêté n °00331 MINIMIDT/ SG/DNQ/CNQ/CJ du 11 mars 2009 rendant d’application obligatoire les normes des produits alimentaires Technologie et produits alimentaires NC 74 : 2002-03, les huiles d’olive vierges et raffinées et l’huile des grignons d’olive raffinées
75 Arrêté Conjoint n °2366 /MINSANTE/ MINIMIDT/ MINCOMMERCE du 24 août 2011 rendant d’application obligatoire les normes des huiles végétales portant un nom spécifique, enrichies en vitamine A Technologie et produits alimentaires NC 77 : 2002-03 , Rev1. (2011) Huiles végétales portant un nom spécifique, enrichies en Vitamine A
76 Arrêté Conjoint n °2369 MINSANTE/ MINIMIDT/ MINCOMMERCE du 24 août 2011 rendant d’application obligatoire la norme sur la farine de froment enrichie en fer, acide folique, zinc et vitamine B12 Technologie et produits alimentaires NC 01 : 2000-03, Rev 1 (2011) sur la farine de froment enrichie en fer, acide folique, zinc et vitamine B12
77 Arrêté conjoint n°003679/MINMIDT/MINCOMMERCEI du 21 aout 2012 rendant d’application obligatoire les normes ci-dessous désignées Technologie et produits alimentaires NC 04 : 2000-20 : Etiquetage des denrées alimentaires préemballées au Cameroun
78 Arrêté conjoint n°003679/MINMIDT/MINCOMMERCEI du 21 aout 2012 rendant d’application obligatoire les normes ci-dessous désignées Technologie et produits alimentaires NC 33 : 2001-20, directive générale pour l’utilisation du terme « Halal »
79 Arrêté conjoint n°003679/MINMIDT/MINCOMMERCEI du 21 aout 2012 rendant d’application obligatoire les normes ci-dessous désignées Technologie et produits alimentaires NC 40 : 2001-20, les aliments irradiés
80 Arrêté conjoint n°003679/MINMIDT/MINCOMMERCEI du 21 aout 2012 rendant d’application obligatoire les normes ci-dessous désignées Technologie et produits alimentaires NC 41 : 2001-20, teneur indicative pour l’acrylonitrile et le monomère de chlorure de sodium de vinyle dans les aliments et les matériaux des emballages alimentaires
81 Arrêté conjoint n°003679/MINMIDT/MINCOMMERCEI du 21 aout 2012 rendant d’application obligatoire les normes ci-dessous désignées Technologie et produits alimentaires NC 43 : 2001-20, principes applicables à l’inspection et à la certification des importations et des exportations des denrées alimentaires
82 Arrêté conjoint n°003679/MINMIDT/MINCOMMERCEI du 21 aout 2012 rendant d’application obligatoire les normes ci-dessous désignées Technologie et produits alimentaires NC 63 : 2001-20, les améliorants de panification
83 Arrêté Conjoint n °006011 / MINMIDT/ MINCOMMERCE/ MINSANTE/ du 12 septembre 2014 rendant d’application obligatoire la norme des boissons spiritueuses NC 210 :2014-48 Technologie et produits alimentaires NC 210: 2014-48 des Boissons spiritueuses
  84 Arrêté n °00557 / MINIMIDT/ CAB/ du 19 avril 2010 rendant d’application obligatoire les normes ci-dessous Construction et BTP NC 234 : 2009-06 : ciment-spécification
85 Arrêté n °00557 / MINIMIDT/ CAB/ du 19 avril 2010 rendant d’application obligatoire les normes ci-dessous Construction et BTP NC 235 : 2009-06 : ciment-évaluation des critères de conformité
86 Arrêté n °00557 / MINIMIDT/ CAB/ du 19 avril 2010 rendant d’application obligatoire les normes ci-dessous Construction et BTP NC 236 : 2009-06 : aciers pour Béton Armé : Fer à béton (fil machine)
87 Arrêté n °00557 / MINIMIDT/ CAB/ du 19 avril 2010 rendant d’application obligatoire les normes ci-dessous Construction et BTP NC 237 : 2009-06 : Armatures en acier pour béton : Fil d’attache
88 Arrêté n °00557 / MINIMIDT/ CAB/ du 19 avril 2010 rendant d’application obligatoire les normes ci-dessous Construction et BTP NC 238 : 2009-06 : Armatures en fer à béton les treillis soudés
  89 Arrêté Conjoint n °00216 MINMIDT/ MINCOMMERCE du 20 juin 2012 rendant d’application obligatoire les normes ci-dessous désignées Construction et BTP NC 100 : 2002-06, norme de tôles en alliage d’aluminium
90 Arrêté Conjoint n °00216 MINMIDT/ MINCOMMERCE du 20 juin 2012 rendant d’application obligatoire les normes ci-dessous désignées Construction et BTP NC 101 : 2002-04, norme de tôles en acier revêtu
91 Arrêté conjoint n °002360/MINEE/MINMIDT du 01 avril 2015 portant modification et homologation du pétrole lampant Energie -
92 Arrêté conjoint n °002360/MINEE/MINMIDT du 01 avril 2015 portant modification et homologation de jet A1 Energie -
93 Arrêté conjoint n °002360/MINEE/MINMIDT du 01 avril 2015 portant modification et homologation de l’essence super Energie -
94 Arrêté conjoint n °002360/MINEE/MINMIDT du 01 avril 2015 portant modification et homologation du Gasoil Energie -
95 Arrêté conjoint n °002360/MINEE/MINMIDT du 01 avril 2015 portant modification et homologation du fuel oil 1500 Energie -
96 Arrêté conjoint n °002360/MINEE/MINMIDT du 01 avril 2015 portant modification et homologation du fuel oil 3500 Energie -
97 Arrêté conjoint n °002360/MINEE/MINMIDT du 01 avril 2015 portant modification et homologation du gaz de pétrole liquéfié (GPL) Energie -
98 Arrêté Conjoint n °002166 / MINIMDT/ MINEE du 20 juin 2012 rendant d’application obligatoire la norme de bouteilles à gaz butane commercial NC 02 :2008-08, Rev. (2011) Energie NC 02 : 2000-08, Rév.1 (2011), des bouteilles à gaz butane commercial
99 Arrêté Conjoint n °002164 / MINIMDT/ MINEE du 20 juin 2012 rendant d’application obligatoire la norme des installations électriques à basse tension NC 244 C 15 100 :2001-08 Energie NC 244 C 15 100 : 2011-08, des installations électriques à basse tension
100 Arrêté n°047/CAB/PM du 26 mai 2015 fixant les conditions de manutention, de stockage et de transport par palettes des bouteilles à gaz de pétrole liquéfié (GPL) au Cameroun Energie NC 1728 : 2015, bouteilles à gaz- sécurité de manutention (articles 5, 6 et 7)
101 Arrêté n°047/CAB/PM du 26 mai 2015 fixant les conditions de manutention, de stockage et de transport par palettes des bouteilles à gaz de pétrole liquéfié (GPL) au Cameroun Energie NC 818, normes des palettes destinées au transport des bouteilles à butane commercial
102 Arrêté n °00499 MINIMIDT/ SG/DNQ/CNQ/CJ du 11 janvier 2010 rendant d’application obligatoire les normes des produits cosmétiques Génie chimique NC 802 : Norme générale des dentifrices
103 Arrêté n °00499 MINIMIDT/ SG/DNQ/CNQ/CJ du 11 janvier 2010 rendant d’application obligatoire les normes des produits cosmétiques Génie chimique NC 803 : Norme des savons de toilette
104 Arrêté n °00499 MINIMIDT/ SG/DNQ/CNQ/CJ du 11 janvier 2010 rendant d’application obligatoire les normes des produits cosmétiques Génie chimique NC 814 : Norme spécifique des produits cosmétiques et d’hygiène corporelle : les éclaircissants
105 Arrêté n °00499 MINIMIDT/ SG/DNQ/CNQ/CJ du 11 janvier 2010 rendant d’application obligatoire les normes des produits cosmétiques Génie chimique NC 813 : Norme spécifique des crèmes-laits-lotions-pommades et talcs
106 Arrêté n °00499 MINIMIDT/ SG/DNQ/CNQ/CJ du 11 janvier 2010 rendant d’application obligatoire les normes des produits cosmétiques Génie chimique NC 815 : Norme spécifique des parfums
107 Arrêté n °00499 MINIMIDT/ SG/DNQ/CNQ/CJ du 11 janvier 2010 rendant d’application obligatoire les normes des produits cosmétiques Génie chimique NC 816: Norme spécifique des shampoings
108 Arrêté n °00499 MINIMIDT/ SG/DNQ/CNQ/CJ du 11 janvier 2010 rendant d’application obligatoire les normes des produits cosmétiques Génie chimique NC 804 : Norme générale d'étiquetage des produits cosmétiques
109 Arrêté n °00499 MINIMIDT/ SG/DNQ/CNQ/CJ du 11 janvier 2010 rendant d’application obligatoire les normes des produits cosmétiques Génie chimique NC 805 : lignes directrices sur les allégations acceptables pour la publicité et l’étiquetage des cosmétiques
110 Arrêté n °00499 MINIMIDT/ SG/DNQ/CNQ/CJ du 11 janvier 2010 rendant d’application obligatoire les normes des produits cosmétiques Génie chimique NC 806 :  Norme camerounaise des lignes directrices aux bonnes pratiques et fabrication des produits cosmétiques
111 Arrêté n °00499 MINIMIDT/ SG/DNQ/CNQ/CJ du 11 janvier 2010 rendant d’application obligatoire les normes des produits cosmétiques Génie chimique NC 801 : Norme générale des produits cosmétiques
112 Arrêté n °00499 MINIMIDT/ SG/DNQ/CNQ/CJ du 11 janvier 2010 rendant d’application obligatoire les normes des produits cosmétiques Génie chimique NC 810 : Norme camerounaise des cosmétiques-microbiologie-instructions générales pour les examens microbiologiques
113 Arrêté n °00499 MINIMIDT/ SG/DNQ/CNQ/CJ du 11 janvier 2010 rendant d’application obligatoire les normes des produits cosmétiques Génie chimique NC 808 : Norme camerounaise des cosmétiques-microbiologie-détection d’Escherichia coli
114 Arrêté n °00499 MINIMIDT/ SG/DNQ/CNQ/CJ du 11 janvier 2010 rendant d’application obligatoire les normes des produits cosmétiques Génie chimique NC 807 : Norme camerounaise des cosmétiques- microbiologie dénombrement et détection des bactéries aérobies mésophiles
115 Arrêté n °00499 MINIMIDT/ SG/DNQ/CNQ/CJ du 11 janvier 2010 rendant d’application obligatoire les normes des produits cosmétiques Génie chimique NC 809 : Norme camerounaise des cosmétiques-microbiologie-détection de staphylococcus aureus
116 Arrêté n °00499 MINIMIDT/ SG/DNQ/CNQ/CJ du 11 janvier 2010 rendant d’application obligatoire les normes des produits cosmétiques Génie chimique NC 811 : Norme pour la recherche et la détection de candida albican
117 Arrêté n °00499 MINIMIDT/ SG/DNQ/CNQ/CJ du 11 janvier 2010 rendant d’application obligatoire les normes des produits cosmétiques Génie chimique NC 812: Norme camerounaise des cosmétiques-microbiologie-recherche de pseudomonas aeraginosa.
118 Arrêté n °00273 / MINIMIDT/ SG/DNQ /CNC/CJ/ du 29 octobre 2008 rendant d’application obligatoire les normes homologuées par le CT12 06 mai 2008 Industrie NC 239: 2008-12, des papiers hygiéniques
119 Arrêté n °00273 / MINIMIDT/ SG/DNQ /CNC/CJ/ du 29 octobre 2008 rendant d’application obligatoire les normes homologuées par le CT12 06 mai 2008 Industrie NC 240: 2008-12, des cahiers scolaires et articles assimilés
120 Arrêté n °00273 / MINIMIDT/ SG/DNQ /CNC/CJ/ du 29 octobre 2008 rendant d’application obligatoire les normes homologuées par le CT12 06 mai 2008 Industrie NC 241: 2008-12, des serviettes de table
121 Arrêté n °00273 / MINIMIDT/ SG/DNQ /CNC/CJ/ du 29 octobre 2008 rendant d’application obligatoire les normes homologuées par le CT12 06 mai 2008 Industrie NC 242: 2008-12, des mouchoirs et serviettes à démaquiller
122 Arrêté n °00273 / MINIMIDT/ SG/DNQ /CNC/CJ/ du 29 octobre 2008 rendant d’application obligatoire les normes homologuées par le CT12 06 mai 2008 Industrie NC 243: 2008-12, des essuie-tout ménagers.




Dans le cas particuliers de l’expédition vers le Cameroun de produits chargés en haute mer et soumis au PECAE, l’exportateur désirant expédier lesdits produits contacte l’un des organismes d’évaluation de la conformité accrédité et dûment mandaté par le Gouvernement camerounais. Ce dernier mènera ses activités de contrôle qualité selon les procédures en vigueur sur le bateau contenant les marchandises en haute mer et/ou avant leur entrée sur le territoire camerounais.

La conformité desdits produits sera évaluée selon la méthode A.

1. Initiation de la procédure

L’importateur a l’obligation d’informer son fournisseur des exigences relatives au Programme et de son caractère obligatoire.

La procédure est initiée par l’exportateur à partir du formulaire d’enregistrement, en choisissant l’option « Expédition de produits chargés en haute mer ».

2. Demande de Certification

L’exportateur remplit la Demande de Certification et la transmet à l’organisme d’évaluation de la conformité mandaté choisi, accompagné de tous les justificatifs requis pour l’évaluation de la conformité conformément à sa procédure, et précise la date prévisionnelle d’arrivée à la bouée de base et celle d’accostage à quai.

3. Vérification Documentaire

L’organisme d’évaluation de la conformité choisi, procède à la vérification documentaire selon la procédure en vigueur.

4. Contrôle qualité

Le contrôle qualité (inspection, analyses de laboratoire, essais, tests et audits) est effectué suivant la méthode de vérification A. Il n’est effectif qu’après paiement par l’exportateur de la facture relative au service d’évaluation de la conformité à pourvoir (l’organisme évaluateur choisi ajoutera à ses honoraires les coûts relatifs à l’inspection éventuelle à réaliser en haute mer et/ou à la bouée de base) ;

Le coût dudit service est fonction des activités à mener (notamment : inspection à réaliser en haute mer, inspection à réaliser à la bouée de sauvetage, inspection à réaliser à quai). La grille des prix de ces prestations est disponible sur notre page.

L’organisme d’évaluation de la conformité choisi, informe l’exportateur des activités de contrôle qualité à réaliser sur le bateau en haute mer et/ou à la bouée de base et/ou à l’arrivée à quai du bateau contenant lesdites marchandises, et planifie leur réalisation d’un commun accord. Ledit contrôle est effectué conformément aux exigences réglementaires et normatives en vigueur. Il donne lieu à la production d’un rapport d’inspection adressé à l’exportateur.

Lors de l’inspection des marchandises, le Capitaine du navire contenant les marchandises, est tenu de mettre à la disposition des inspecteurs mandatés les documents nécessaires dont :

  • Cargo plan (plan de chargement);
  • Cargo manifeste;
  • Sealing Certificate (Certificat de scellés);
  • Temperature Book (Registre de températures).

Lorsque les rapports de test ou tout autre document nécessaire à l’évaluation de la conformité ne sont pas disponibles ou sont jugés irrecevables, les inspecteurs mandatés par l’organisme d’évaluation de la conformité procèdent à des échantillonnages des marchandises concernées lors d’une inspection sur le bateau en haute mer, et les transmettent pour tests et/ou analyses à un laboratoire accrédité et agréé, choisi par l’organisme. Les frais y relatifs sont supportés par l’exportateur.

5. Emission de l’Attestation de Conformité

Une Attestation de Conformité est émise lorsque l’ensemble des exigences relatives à la conformité du produit ont été remplies ; le cas échéant, un Rapport de Non-Conformité est délivré.

Dans tous les cas l’Attestation de Conformité ou le Rapport de Non-Conformité sont délivrés à l’exportateur dans un délai d’un (01) jour ouvré. Ce délai court à partir de la date de réception du rapport d’inspection, sous réserve des délais d’analyses de laboratoire éventuels (qui ne devront pas excéder 04 jours ouvrés).

La validité de l’Attestation de Conformité délivrée par l’organisme d’évaluation de la conformité est de trois (03) mois.

6. Délivrance du Certificat de Conformité

L’ANOR procède à la délivrance de l’original sécurisé du Certificat de Conformité à l’importateur, dans un délai d’un (01) jour ouvré maximum. Ce délai court à partir de la date de réception de l’Attestation de Conformité. Le Certificat de Conformité est obligatoire au dédouanement des marchandises chargée en haute mer et soumises au Programme et lors des activités de contrôle réglementaire ultérieures.


Le Programme est entièrement financé par les Exportateurs (paiement des Honoraires) qui ont la responsabilité de démontrer la qualité de leur produit.

Le système de certification par les exportateurs à leurs frais n’est pas nouveau et uniquement lié au Cameroun. Le même principe est appliqué aux exportateurs camerounais lors des expéditions vers l’Union Européenne ou les Etats Unis par exemple.

Les honoraires applicables

MéthodeTaux des honoraires (pourcentage de la valeur FOB des marchandises à évaluer)Honoraires minimum (en FCFA)Honoraires maximum
A0,45%175 218 – 196 787*4 088 420 – 4 591 699*
B0,40%175 218 – 196 787*4 088 420 – 4 591 699*
C0,27%175 218 – 196 787*4 088 420 – 4 591 699*


Les frais d’enregistrement

Nombre de produitsCoût des frais d’enregistrement annuels (en FCFA)
15 premiers produits219 023 – 245 984*
Chaque produit supplémentaire (au-delà de 15)11 685 – 13 119* (par produit)

NB: Les frais ci-dessus ne comprennent pas les coûts liés aux tests de laboratoire et audit/évaluation lorsque ceux ci doivent être effectués.

* Prix à titre indicatif


Le Ministre de l'Industrie, des Mines et du Développement Technologique : M. GBWABOUBOU Ernest, a fixé la date de démarrage du Programme d'Evaluation de la Conformité Avant Embarquement des marchandises importées en République du Cameroun (PECAE) au 31 aout 2016. Cette date concerne la date de connaissement (dans le cas d'expédition par voie maritime) ou la date de transport aérien (dans le cas d'expédition par voie aérienne) depuis le pays d'exportation, des marchandises soumises au Programme.

A compter de cette date lesdites marchandises devront obtenir un Certificat de Conformité délivré par l'ANOR à l'issue de la procédure de certification des produits soumis au PECAE, pour les formalités de dédouanement et les contrôles réglementaires ultérieurs.

Cliquez ici pour télécharger le communiqué presse



SGS S.A. (auparavant Société Générale de Surveillance), est une multinationale, dont le siège social est basé à Genève en Suisse, qui propose des services dans les domaines du contrôle, de la vérification, de l'analyse et de la certification. Avec plus de 85 000 employés, SGS exploite 1 900 bureaux et laboratoires présents à travers le monde.

Les services offerts par SGS couvrent l’inspection, la vérification (quantité, poids et qualité des biens échangés), l'analyse de la qualité des produits et les tests de performance selon des normes qui visent à protéger la santé et la sécurité des consommateurs ainsi que l’environnement.

Au-delà des services d’essai, d’inspection et de certification de produits, Intertek aide ses clients à améliorer leur performance, gagner en efficacité au niveau de la production et de la logistique, surmonter les contraintes du marché et réduire les risques. Intertek construit sa réputation en aidant ses clients à augmenter la valeur de leurs produits, à accroître leur avantage compétitif et à renforcer la confiance des consommateurs dans leurs marques.

Leader du marché, Intertek emploie plus de 40 000 personnes sur 1000 sites répartis dans plus de 100 pays. Intertek aide les entreprises locales et internationales à s'assurer que leurs produits respectent les normes de qualité, de sécurité, d'hygiène, de responsabilité sociétale et environnementale partout dans le monde. Intertek possède un grand nombre d’accréditations, de reconnaissances et d’agréments internationaux. Intertek à une profonde connaissance des obstacles que peuvent rencontrer les entreprises dans le domaine des réglementations, et aide ses clients dans l'approche des marchés et l'organisation des chaînes d'approvisionnement.


Recherche rapide :

Cliquez ici pour réinitialiser

QUESTION REPONSE
1.    Que signifie le PECAE ? Programme d’Evaluation de la Conformité Avant Embarquement (PECAE) des marchandises importées en République du Cameroun.
2.    Comment le PECAE a-t-il été institué ? Le PECAE a été institué par décret n°2015/1875/PM du 01er Juillet 2015.
3.    Quelle est la date de lancement du PECAE ? Le PECAE a été lancé le 21 Avril 2016 par le Ministre des Mines, de l’Industrie et du Développement Technologique (MINMIDT), lors de la 3ème édition de la Semaine Nationale de la Qualité (SENAQ 2016) à la Maison du Parti de Bonanjo.
4.    Quelle est la date de démarrage du PECAE ? Le PECAE est opérationnel le 31 Août 2016.
5.    Pourquoi avoir adopté le PECAE par le Gouvernement Camerounais ? -Prévenir l’importation des produits dangereux ne respectant pas les Normes, ainsi que la contrefaçon ; -Protéger la santé et la sécurité des consommateurs, ainsi que préserver l’environnement et l’économie du Cameroun ; -protéger les producteurs locaux de la concurrence déloyale ; -Faciliter le processus de dédouanement ; -Prévenir le risque de rejet des produits dans le pays de destination.
6.    Quels sont les partenaires techniques qui ont été mandatés pour évaluer la conformité des marchandises avant embarquement ? Comment s’est fait le choix ? SGS et INTERTEK (exclusivité pour 2 ans). Le choix des partenaires s’est fait en tenant compte du savoir-faire, de l’expertise technique basée sur l’expérience, la compétence, la notoriété et leur réseau international (inspections, laboratoire, essais, etc.). Pour SGS, plus de 5600 laboratoires et bureaux, plus de 80 000 collaborateurs et est basée dans plus de 440 pays à travers le monde.
7.    Quelles sont les activités qui seront menées par les partenaires techniques pour évaluer la conformité des marchandises avant embarquement ? - Contrôles documentaires ; - Tests en laboratoires (essais et analyses) ; - Inspection physique ; - Audits chez le fabricant.
8.    Est-ce que les partenaires techniques du programme peuvent être influencés par une tierce partie ? Non. Les organismes partenaires agissent en toute capacité comme consultant indépendant au service de l’Etat et non pas tant que Agence gouvernementale (critère d’impartialité et de neutralité).
9.   

Quels sont les facteurs d’échec dans la mise en œuvre du PECAE ?

La  réussite du PECAE est subordonnée à :

- une parfaite collaboration entre l’ANOR et la Douane ;

- la mise à disposition de la liste des produits soumis au PECAE et des process de certification ;

- la mise en place des règles pour la vérification faite sur les marchandises à leur arrivée au port de débarquement ;

- la mise en place d’un système de contrôle de l’authenticité des certificats de conformité au port de débarquement.

10.

Quel est le rôle de l’ANOR dans le PECAE ?

Le rôle de l’ANOR reste :

- délivrer les certificats de conformité pour les produits locaux et les produits de de la sous-région ;

- faire le suivi des activités des partenaires techniques ;

- mettre à jour la liste des produits soumis au PECAE et élaborer les protocoles de certification en collaboration avec les partenaires techniques.

11.

Est-ce que les enregistrements établis à SGS sont valables à INTERTEK ?

 Non. Chaque Organisme de certification est responsable de ses activités. Ils doivent s’assurer que ses interventions répondent aux exigences des Normes ISO 17065 et ISO 17020.

12. Est-ce que le PECAE va générer des coûts importants qui vont se répercuter au niveau du consommateur ? Le PECAE ne devrait pas générer des coûts supplémentaires importants, car c’est au fabricant de prouver que ses produits répondent aux Normes exigées au Cameroun. De même, les honoraires pour l’évaluation de la conformité varient de 0.35% à 0,45% de la valeur FOB déclarée.
13. Est-ce que le PECAE va résoudre le problème de désengorgement au port ? Oui. le Certificat de conformité devra compléter les documents exigés au dédouanement des marchandises et facilitera la sortie de celles-ci.
14. Qui supporte les couts liés aux contrôles qualité des marchandises  au port de débarquement (Cameroun) ? C’est l’importateur (raison pour laquelle il doit exiger à son fournisseur le certificat de conformité de ses produits avant expédition).
15. Dans quels laboratoires les analyses se feront-elles aux pays d’exportation? dans des laboratoires accrédités ou approuvés appartenant aux partenaires techniques ou en sous-traitance par lesdits partenaires.
16. Une attestation de conformité peut-elle être délivrée sans analyses du produit en laboratoire ? Oui, après analyse de risques et suivant les routes A, B et C.
17. Est-ce que l’AVD (Attestation de Vérification Documentaire) délivrée par l’ANOR reste encore valable dans le cadre du PECAE ? Non.
18. Pour certains produits sensibles, le certificat phytosanitaire sera-t-il pris en compte lors de la délivrance du certificat de conformité ? Non. Le certificat de conformité est relatif à la qualité du produit avant embarquement suivant les exigences normatives. Toutefois, suivant l’art.2 Al. 2 du décret n°2015/1875/PM  le PECAE est mis en œuvre sans préjudices et prérogatives dévolues aux Ministères et Administrations sectorielles par les lois et règlements en vigueur en matière de contrôles divers des produits importés au Cameroun et exportés du Cameroun.
19. Est-ce que les produits halieutiques font partie des produits soumis au PECAE ? Oui.
20. Est-ce que les produits pharmaceutiques font partie des produits soumis au PECAE ? Non. Des concertations sont prévues entre le Ministère de la Santé (MINSANTE) et la Direction Générale de l’ANOR. Cependant, la liste des produits soumis au PECAE sera actualisée au fur et à mesure.
21. Pourquoi les pays de l’UE n’ont pas adopté le PECAE ? Les pays de l’UE n’ont pas adopté ce programme car leur infrastructure qualité est performante c’est-à-dire les différents gouvernements ont mis en place des structures d’inspection, de contrôle qualité, d’essais et d’audits accréditées. Leurs inspecteurs et techniciens sont formés par des organismes tels la SGS, INTERTEK et bureau VERITAS. La plupart de ces entreprises privées font des contrôles qualité leurs produits avant la mise sur le marché. Les contrôles inopinés sont régulièrement effectués par la Douane, la Direction des fraudes et de la contrefaçon, etc. afin d’assainir le marché national, de protéger la santé les consommateurs, de préserver l’environnement et  de sécuriser l’économie.
22. Est-ce que des mesures sont prises pour éviter la hausse des prix des produits soumis au PECAE sur le marché ? Le coût relatif à l’évaluation de la conformité est marginal, n’entrainant pas de hausse de prix importants des produits sur le marché.
23. Dans le cadre du PVI, pourquoi le contrôle qualité des produits avant expédition n’est pas effectif ? Dans le cadre du PVI, il n’a jamais été question de contrôle qualité des produits aux Normes camerounaises, mais plutôt de contrôles d’identification corporelle des biens, de la valeur afin de déterminer la tarification douanière.
24. Est-ce que les honoraires de la SGS et d’INTERTEK dans le cadre du PECAE ne seront pas prélevés dans la taxe à l’importation ? Non.
25. Comment va se faire la répartition des frais d’évaluation de la conformité avant embarquement ? Les Administrations telles MINEPIA, MINADER, MINSANTE et MINCOMMERCE auront-elles une redevance ? Non. L’ANOR est le seul interlocuteur (représentant l’Etat camerounais) dans le cadre de cette mission.
26. Quels sont les délais d’obtention de l’attestation de conformité, en fonction des différentes routes (A, B et C) ? Un original de l’attestation de conformité est transmis à l’exportateur un délai de un (01) jour par voie aérienne et trois (03) jours ouvrés suivant la réception : - du rapport d’inspection, sous réserve des délais d’analyses de laboratoire éventuelles (cas de la route A) ; - de la vérification documentaire et éventuellement du rapport d’inspection/évaluation (cas de la route B ou C).
27. Quel est le rôle des Administrations (MINCOMMERCE, MINEPIA, MINADER, MINSANTE, MINMIDT et MINFI) dans le PECAE ? Suivant l’art.2 Al. 2 du décret n°2015/1875/PM  le PECAE est mis en œuvre sans préjudices et prérogatives dévolues aux Ministères et Administrations sectorielles par les lois et règlements en vigueur en matière de contrôles divers des produits importés au Cameroun et exportés du Cameroun.
28. Quelle sera la responsabilité de l’ANOR dans la délivrance du Certificat de conformité, en cas de litiges ? L’ANOR est totalement responsable du Certificat de Conformité émis.
29. Comment peut-on se procurer la liste des produits soumis au PECAE ? Sur le site web de l’ANOR www.anorcameroun.info/pecae ou en se rapprochant des services de SGS et d’INTERTEK.
30. N’y a-t-il pas de chevauchements dans les activités relatives aux deux (02) programmes : PVI et PECAE ? Non. PVI correspond à l’identification corporelle des biens et valeurs douanières et PECAE correspond au contrôle qualité par rapport aux exigences normatives.
31. Comment les attestations et les certificats de conformité seront sécurisés ? Les attestations et les certificats de conformité sont imprimés sur papier sécurisé, avec des codes QR et portant des codes de sécurité uniques
32. N’y aurait-il pas une possibilité de faire un marquage NC sur les produits soumis au PECAE ? Le projet de marquage NC est en cours au niveau de l’ANOR.
33. Quelle est la valeur ajoutée du Certificat de Conformité par rapport à l’Attestation de Conformité ? Le Certificat de conformité est délivré par l’ANOR après avoir vérifié la présence et la conformité des documents relatifs aux activités d’évaluation de la conformité avant embarquement dans la base de données informatique des partenaires.
34. Quelles sont les activités qui seront menées par l’ANOR pour délivrer le Certificat de Conformité ? La vérification documentaire et la procédure de contrôle qualité dans la base de données informatique des partenaires techniques.
35. Est-ce que les partenaires techniques du programme sont présents dans tous les pays ? Oui. SGS est présent sur plus de 440 pays, plus de 5600 laboratoires et bureaux, plus de 80 000 collaborateurs à travers le monde.
36. Est-ce que le PECAE concerne les voies maritimes, aériennes et terrestres ? Oui. Toutefois, la voie terrestre sera intégrer à moyen terme.
37. Quelle est la validité d’un rapport d’inspection ? Le rapport d’inspection est valable pour une durée de 60 jours.
38. Quelle est la validité de l’Attestation de conformité ? Trois (03 mois). Au-delà, une nouvelle demande d’inspection doit être déposée par l’exportateur.
39. Quand et comment se fait la délivrance du Certificat de Conformité ? L’ANOR vérifie la présence et la conformité des documents et des informations disponibles dans la base de données informatique des partenaires. Suivant la réception de l’Attestation de Conformité, elle délivrera le certificat de conformité dans un délai de : - deux (02) jours ouvrés pour les expéditions par voie maritime ; - un (01) jour ouvré les expéditions par voie aérienne.
40. Le PECAE étant un programme, quelle est sa durée ? Quelles sont les perspectives envisagées pour mettre en place une infrastructure qualité performante au Cameroun ? Le PECAE est contracté pour une durée de trois (03) ans. Au bout de ces trois ans, le Gouvernement camerounais décidera de la possibilité de la reconduction du programme ou pas. Une réflexion sur la mise en place d’une infrastructure qualité est en cours. Cependant, en ce qui concerne les produits importés, l’Etat aura toujours besoin d’un partenaire technique international. 
41. Quels sont les avantages de passer de la voie A à la voie B ou à la voie C ? Les procédures d’évaluation de la conformité sont allégées en voie B (produits enregistrés) et en voie C (produits sous licence).
42. Quelles sont les sanctions encourues par les opérateurs économiques qui commercialisent des produits importés soumis au PECAE et n'ayant pas fait l'objet de contrôle qualité avant embarquement ? Des pénalités de 5% du chiffre d’affaires et 100% du bénéfice net sont appliquées pour toute marchandise importée au Cameroun sans attestation de conformité.
43. Est-ce qu’il est possible de rétrograder un produit de la route B ou C à la route A ? Oui.
44. Est-ce que lors de 1ère certification, les produits passeront automatiquement par la route A ? Non. Si le vendeur bénéficie déjà des attestations d’enregistrement ou d’une licence.
45. Quelle est la validité du Certificat de conformité délivré par l’ANOR? La validité du certificat de conformité correspond à la date  de péremption/date de durabilité minimale des produits concernés et est d’un (01) an maximum.


© Copyright 2016 - ANOR