Mar 11 Août 2020 - 00:00:00








Visite de la Secrétaire Exécutive du Programme des Pays Affiliés de l’IEC
Mis en ligne le 02 Sep 2014 par, Administrateur

 Les secteurs de l’électricité, des télécommunications et l’électronique sont en pleine mutation sur les plans des technologies, des acteurs qui y interviennent et des modes d’organisation qui y ont cours avec une place de plus en plus importante pour le secteur privé. Un bon corpus normatif est élément essentiel dans la recherche de la performance et de la compétitivité dans les secteurs qui utilisent les normes électrotechniques. La Commission Electrotechnique Internationale offre un certain nombre de facilités aux pays affiliés pour l’adoption des normes internationales.

 A titre de rappel, le Cameroun à travers l’Agence des Normes et de la Qualité, a entrepris plusieurs initiatives à l’international, dans le but de s’arrimer aux politiques internationales en matière d’élaboration des normes électrotechniques. L’ANOR a adhérée en 2011, au programme des pays affiliés, de la Commission Electrotechnique Internationale (CEI) destiné aux pays en développement qui permet à ceux-ci, de participer activement à l'élaboration des normes internationales et encourage de ce fait, ces pays à adopter les Normes Internationales CEI sans aucune dépense financière, tout en suivant le processus d’acquisition du statut de membre de la CEI.

L’une des conditions de ce processus était de créer le Comité Electrotechnique National (CEN) dont le rôle fondamental est de contribuer au niveau national et, en liaison avec la CEI aux travaux de normalisation dans le domaine de l’électricité et de l’électrotechnique. Et, la CEI offre plusieurs outils d’accompagnement aux pays en voie de développement pour leur participation aux travaux de normalisation dans les secteurs de l’électricité, et de l’électrotechnique. 

C’est pour tirer bénéfice de ces facilités que le Directeur Général de l’ANOR a mis en place par décision N°006333/ANOR/DG/DNR/SDEN/CAJ du 19 Juillet 2012 le Comité National Electrotechnique qui est le correspondant national de la CEI.

 Les membres du CEN ont été désignés par leurs administrations respectives, sont encouragés à user de toute leur expertise pour participer aux différents comités techniques de la CEI, tout en faisant passer les préoccupations nationales en matière d’électricité et d’électrotechnique.

Par ailleurs, le circuit est très long pour être considéré comme membre à part entière de la CEI. L’une des étapes satisfaisantes a été la mise en place du CENCMR et l’Installation des membres du CEN le 04 septembre 2013 à la salle de réunion de l’ANOR.

L’un des challenges à relever sera « d’harmoniser notre position nationale » sur les questions mises en débat au sein des différents comités techniques de la CEI. Et, pour cela nous devons également nous rapprocher de la Commission Electrotechnique Africaine de Normalisation (AFSEC) qui renferme plusieurs pays africains comme membres, et a déjà sélectionné les différents comités techniques d’intérêt pour l’Afrique. Et, depuis 2010, l’AFSEC fait une cour assidue au Cameroun via son ONN qui est l’ANOR pour y adhérer de part son atout axé sur le bilinguisme et son potentiel énergétique.

Les frais d’adhésion sont minimes et les enjeux sont importants. Une aubaine pour attirer l’attention, des décideurs. En outre, le CEN peut solliciter l’obtention de normes auprès de la CEI, les faire adopter au plan national, puis rendre compte à la CEI sur les normes déjà adoptées dans les pays. Les secteurs concernés par les travaux du CEN sont les suivants :

  1. Le secteur électrique: sont concernés (1) les matériels électriques dont les compteurs de toutes technologies confondues, les câbles, les supports, les isolateurs, (2) installations électriques parmi lesquelles les installations électriques intérieures, les réseaux, (3) les appareils électroménagers, les appareils électriques, etc.,

  2. Le secteur des télécommunications : TNT (Télévision Numérique Terrestre), les appareils de transmissions par onde radio, les appareils de téléphonie, les équipements de câblo-opérateurs, les équipements de transmission internet

  3. Le secteur de l’électronique : le marché est actuellement inondé d’appareils électroniques de toutes sortes aussi bien pour les besoins des ménages que pour les besoins de l’industrie et des services

L’ampleur du chantier contraste fortement avec l’indifférence des acteurs du secteur face à la nécessité de s’aligner sur la mouvance mondiale en adaptant et adoptant des normes internationales et avec l’absence des moyens nécessaires pour s’attaquer à l’immense travail qui attend

Dans un autre registre, les membres du CEN n’ont pas tous les savoir-faire nécessaire pour aboutir à l’adoption des normes.

La visite officielle du Secrétaire Exécutif des Pays Affiliés au Cameroun vise à poser les bases du développement des activités du CEN au Cameroun.

 

Cliquez ici pour voir les photos de l'évènement

FLASH BACK SUR PROMOTE 2014

Mis en ligne le 03 Fév 2015

Planté sur l’allée principale du Palais des Congrès, aux côtés des autres établissements publics administratifs, des ministères, des médias…

Lire la suite »

Normes et réglementation européenne : L’ANOR sensibilise sur les exigences de compétitivité des produits camerounais

Mis en ligne le 08 Sep 2015

L’Agence des normes et de la qualité vient d’organiser à Yaoundé un atelier de sensibilisation des opérateurs économiques, des administratio…

Lire la suite »

Le Réseau Normalisation et Francophonie se transforme et devient une Association RNF

Mis en ligne le 26 Mar 2014

Paris, 21 mars 2014 - Au siège de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF),  le Directeur de la francophonie économique, M. Ét…

Lire la suite »


© Copyright 2020 - ANOR